Mémoire et citoyenneté

Partager cet article

CNRD 2018-2019: Information et formation au PAF
Actualités Mémoire et Citoyenneté  - 12/10/2018

La référente "Mémoire et citoyenneté" de l'académie souhaite que les enseignants soient encore plus nombreux en 2019 à s'engager dans ce concours qui permet à la fois de construire de beaux projets pédagogiques et de contribuer efficacement au parcours citoyen de l'élève.

La session 2018 du Concours National de la Résistance et de la Déportation a réuni cette année 2751 élèves (1108 lycéens et 1693 collégiens) dans l'académie. Le jury académique a pu apprécier la très grande qualité des productions. Lors de la cérémonie académique de remise des prix du 30 mai dernier,  la rectrice a félicité les élèves et les professeurs pour leur investissement et leurs réalisations.

Des productions d'élèves sont visibles sur les pages " mémoire et citoyenneté " du site académique.

Le thème du Concours National de la Résistance et de la Déportation pour la session 2019 a été arrêté. Les élèves sont invités à travailler sur les « répressions et déportations en France et en Europe, 1939-1945. Espaces et histoire ».

Ce concours a fait l'objet d'une importante rénovation sur deux ans :

  • C'est désormais un concours académique et national, même si les associations et les établissements scolaires sont libres d'organiser des cérémonies et de délivrer des prix départementaux ou des récompenses dans l'établissement.
  • C'est aussi un concours plus sélectif dans la mesure où l'académie de Montpellier doit attribuer 6 prix pour chacune des 4 catégories (individuel collège, individuel lycée, collectif collège, collectif lycée). Ce nombre est fixé par la circulaire nationale. 
  • Pour les productions collectives, il n'y a plus de sous-catégories selon la nature ou le support des productions.
  • Enfin, les productions individuelles sont maintenant définies par un cadre national qui impose " une composition appuyée ou non sur documents portant sur une thématique large". Si des documents sont proposés, ils sont des points d'appui pour la réflexion du candidat.

C'est pourquoi la référente "mémoire et citoyenneté" académique souhaite mieux accompagner les enseignants qui veulent impliquer leurs élèves dans ce projet. L'expérience montre que les collégiens sont plus à l'aise dans la réalisation de projets collectifs, ce qui semble donc devoir être privilégié. La nouvelle forme des sujets individuels les rend moins accessibles pour beaucoup d'élèves de 3ème et nécessite donc une véritable préparation méthodologique qui peut être envisagée lors d'un club ou tout autre espace pédagogique spécifique avec des élèves volontaires. Au lycée, la demande du concours entre davantage dans les compétences travaillées en classe. Les deux types de productions nécessitent cependant un accompagnement important de l'enseignant.

Une formation est à la disposition des enseignants dans le cadre du plan académique : elle aura lieu le 9 novembre 2018 aux archives départementales de l'Hérault à Montpellier et au Centre de la Résistance et de la Déportation de Castelnau le Lez. Elle répondra aux interrogations et fournira les ressources nécessaires aux projetx pédagogiquex. Elle sera également un espace d'échanges de pratiques avec des collègues ayant une expérience du concours. Les inscriptions se font classiquement dans le cadre du plan académique de formation. 

Les enseignants qui se lancent pour la première fois dans la préparation de ce concours ou qui ont des interrogations spécifiques peuvent adresser leurs questions à Laurent Sastrelaurent.sastre@ac-montpellier.fr, chargé de mission pour ce dossier auprès de la référente " mémoire et citoyenneté".

Partager cet article
  • Imprimer
  • Réduire / Agrandir

Cartographie des DSDEN de l'académie

Cartographie des DSDEN de l'académie