Visioconférence

Partager cet article

Visioconférence dans l'académie de Montpellier

L'Académie de Montpellier dispose d'un pôle de visioconférence Visi@cad, piloté par la DANE. Vous trouverez sur le site Visi@cad toutes nos actualités, des fiches d'aide téléchargeables pour mettre en œuvre facilement de la visioconférence dans votre établissement, des exemples d'usage...
Le pôle, par son expertise, accompagne un grand nombre d'établissements dotés de caméras dédiées. Il s'appuie également sur une capacité de webconférence facile à mettre en œuvre rapidement, sans matériel informatique particulier, et sans coût supplémentaire.
Sur le périmètre académique ce sont au total plus de 60 EPLE, les directions des services départementaux de l'éducation nationale et de nombreux services rectoraux qui se sont équipés d'un matériel dédié constituant un maillage dense et efficace.

La capacité de visioconférence est également mobilisable sans équipement particulier et avec un investissement réduit dans tous les établissements.
Les usages vont d'un fonctionnement institutionnel facilité aux usages pédagogiques enrichis et dynamisés en passant par la formation à distance.
Cette capacité de visioconférence s'inscrit aussi dans la démarche de rationalisation des services de l'état et dans une optique de développement durable.
Ainsi, depuis la création du service, les bénéfices sont de : 1

  • 102033 euros de carburant,
  • 44617 heures de déplacement,
  • 1650819 € d'équivalent salaire,
  • 407 tonnes de CO2.L'académie de Montpellier dispose d'une infrastructure pour échanger en direct, se former, et bien plus encore. Des avantages dont profitent en premier lieu les élèves et les enseignants qui peuvent mettre en place des pédagogies innovantes.


L'équipe du pôle académique Visi@cad


Pour permettre au plus grand nombre d'avoir accès aux solutions de visioconférence, l'académie de Montpellier a mis en place un maillage du territoire pour assurer un support de proximité efficace. Chaque département dispose d'au moins un correspondant visio. Pour l'Hérault, il s'agit de l'équipe hébergée dans les locaux de la DANe à Montpellier.

Quelques exemples d'usage de la visioconférence dans notre académie :

Les Assistants de langues en visioconférence


La mutualisation, via la visioconférence, des assistants de langue permet aux établissements et donc aux élèves éloignés des centres urbains de bénéficier de cours de langue par des locuteurs natifs.


Cette modalité est en place depuis dix ans. Dix assistants espagnols et latino-américains s'y sont succédés. Cela signifie plusieurs accents différents, huit zones géographiques et culturelles, de nombreuses visions différentes de la réalité au bénéfice de nos élèves.


Ce dispositif a pris de l'ampleur au fil du temps, aujourd'hui ce sont 6 établissements et 5 professeurs de Lozère qui se partagent le service de l'assistante en bonne intelligence (les enseignants se répartissent les heures en fonction des projets et dispositifs pédagogiques de l'année). Par exemple, le collège Marcel Pierrel en Lozère, bénéficie d'une assistante espagnole (Albacete) à raison de 2 à 4 heures hebdomadaires. Cette assistante est basée à Montpellier et propose des activités interactives aux élèves en co-animation et en visioconférence avec David Victorri, professeur d'espagnol et référent du dispositif de partage d'assistants de langues en visioconférence. 


Le résultat est extrêmement positif, tant pour les élèves que pour l'assistant et le professeur ; en effet, les élèves développent des capacités de compréhension et expression orales de premier plan et le professeur peut les évaluer en situation.


Lors de ces cours en tutorat distant, les élèves, comme le professeur et l'assistant, utilisent des moyens de communication de haute technologie qui leur permettent d'appréhender ce que sera leur environnement dans le futur. Aucune séance n'a dû être annulée pour raisons techniques au cours de ces dix années grâce à la qualité du matériel mis en place ainsi qu'à la formation reçue par tous les acteurs concernés par le projet. 

L'expérience de la première année avait mis en évidence le fait que, si les élèves étaient très satisfaits de ce dispositif, ils n'en demeuraient pas moins désireux de rencontrer leur assistant, au moins une fois. C'est ainsi que, depuis, les élèves ont pu bénéficier de la présence physique de leur assistant plusieurs fois dans l'année.

Cela a donné lieu à l'établissement d'une relation étroite entre eux qui est ressentie par le professeur comme une motivation supplémentaire dont les effets sont observables sur les résultats scolaires des élèves. Cette expérience est donc un franc succès que l'équipe a à cœur de poursuivre et d'enrichir pour garantir l'accès de tous les élèves à des locuteurs natifs, à des technologies de communication de pointe et, ainsi, à la pleine citoyenneté européenne.

L'école inclusive


Ayman, Victoire, Maxence sont 3 lycéens scolarisés dans des établissements situés à Montpellier et Nîmes. Leur présence physique au lycée est rendue impossible par la maladie qui limite leurs déplacements : ils ne quittent leur domicile que pour se rendre au CHU pour des soins. Au-delà du handicap sur le plan scolaire dû à l'impossibilité d'assister au cours en présentiel, nos 3 lycéens se retrouvent de facto coupés de leurs camarades et amis et ils passent ainsi le plus clair de leur temps isolés chez eux.


Yvan Baptiste (Correspondant départemental du pôle Visi@cad pour les PO) et le lycée Jean Lurçat de Perpignan sont impliqués depuis des années dans des échanges linguistiques avec un lycée de New York ; la correspondante américaine Sophie Sirulnick a sans hésitation accepté de répondre positivement à la proposition d'échanges réguliers en visioconférence une fois par semaine entre Ayman, Victoire, Maxence et ses élèves américains du même âge pendant l'année scolaire 2017-2018. Les rencontres ont eu lieu tous les lundis après-midi sur un mode individualisé '1 to 1'. Chaque jeune avait la possibilité de converser pendant 1 heure (20 min en anglais + 20 min en français). Nos 3 français se connectaient depuis leur domicile en utilisant ordinateur et webcam tandis que leurs homologues américains utilisaient de leur côté un matériel de visioconférence plus sophistiqué. Si de telles rencontres n'ont pas pour objet de se substituer à un cours d'anglais classique, c'était pour nos adolescents une opportunité inédite de pratiquer une langue authentique avec des interlocuteurs natifs qui partagent au demeurant des centres d'intérêt similaires.


Yvan Baptiste, en tant qu'enseignant-ressources fournissait chaque semaine un nouveau support bilingue pour les échanges. Ces supports aussi variés que possible servaient à tisser un nouveau lien social transatlantique : à côté de la désormais classique présentation personnelle, description de son école, comparaison entre styles de vie, l'occasion a été donnée de travailler par exemple sur des éléments étudiés au lycée, comme les 4 notions au programme en langue.


Après une mise en place très rapide du dispositif, facilitée par l'implication de Mme Annick Martin, notre correspondante au CHU de Montpellier et la mobilisation d'une partie de l'équipe du pôle de visioconférence de Montpellier, les échanges linguistiques (mais pas que !) ont pu se tenir de manière régulière et suivie sans défection d'un côté ou l'autre de l'Atlantique. Aucun rendez-vous manqué et beaucoup d'enthousiasme chez tous nos visionautes.

Partager cet article
  • Imprimer
  • Réduire / Agrandir

Cartographie des DSDEN de l'académie

Cartographie des DSDEN de l'académie