Connaissance des publics et des textes

Partager cet article

Les Elèves Allophones Nouvellement Arrivés

Les Élèves Allophones Nouvellement Arrivés, anciennement appelés Élèves Allophones Nouvellement Arrivés en France puis encore avant primo-arrivants, sont des élèves qui ont besoin d'un temps d'adaptation pour accéder au Français Langue de Scolarisation.

Ce temps d'adaptation est réalisé en partie en UPE2A (Unité Pédagogique pour Élèves Allophones Arrivants) et pour partie en classe ordinaire.

Les Elèves Allophones Nouvellement Arrivés (EANA)

L'instruction est obligatoire pour les enfants des deux sexes, de six à seize ans, qu'ils soient français ou étrangers, dès l'instant où ils résident sur le territoire français. Les personnes responsables d'un enfant de nationalité étrangère soumis à l'obligation scolaire, sont donc tenues de prendre les dispositions prévues par la loi pour assurer cette instruction. En outre, la convention internationale relative aux droits de l'enfant du 20 novembre 1989, ratifiée par la France, garantit à l'enfant le droit à l'éducation en dehors de toute distinction qui tienne à sa nationalité ou à sa situation personnelle.

S'agissant de ce public, on parlait autrefois de primo arrivants, on parle désormais d'enfants allophones nouvellement arrivés (EANA ou ENA). Ce ne sont pas que les mots qui ont changé, c'est aussi le regard porté par les acteurs du système éducatif sur ces enfants. La migration n'est pas ignorée, elle est remise en perspective, à sa juste place, comme un élément biographique de l'élève accueilli. Si l'École n'est pas en prise sur les mouvements migratoires, en revanche, elle peut agir en direction de ces élèves.

Pour autant, l'accueil et la scolarisation ne sont pas sans poser de nombreuses questions notamment pédagogiques.

Pour un enseignant, il est parfois difficile de déterminer si un élève peut être identifié comme ENA.

Il est possible de considérer comme ENA un élève correspondant aux critères suivants:

- un élève non scolarisé en France l'année scolaire précédente

- ou un élève qui était nouvel arrivant l'année scolaire précédente et qui a été maintenu dans une structure spécifique

- allophone

- ou n'ayant pas une maîtrise suffisante des savoirs scolaires qui lui permette d'intégrer une classe du cursus ordinaire

- certains d'entre eux pouvant ne jamais être allés à l'école dans leur pays d'origine.

Restons vigilants: ne peuvent être considérés comme ENA que des élèves récemment arrivés sur le territoire national. Des élèves d'origine étrangère ne peuvent être considérés comme ENA au motif qu'ils appartiennent à une famille étrangère alors que les enfants ont déjà suivi une scolarité en France.

 

Circulaire n° 2012-141 du 2-10-2012 Organisation de la scolarité des élèves allophones nouvellement arrivés

 

Retour vers le sommaire de la rubrique CASNAV

Partager cet article
  • Imprimer
  • Réduire / Agrandir

Cartographie des DSDEN de l'académie

Cartographie des DSDEN de l'académie