Enseignement supérieur, recherche et innovation

La loi du 22 juillet 2013 relative à l’enseignement supérieur et à la recherche qui fixe les orientations du gouvernement en matière d’enseignement supérieur a identifié 4 grands chantiers :

  • l’amélioration de la réussite en 1er cycle de tous les étudiants
  • la réforme de la formation des enseignants
  • le développement d’une politique de site
  • l’accompagnement de l’autonomie des universités

 

Dans l’académie de Montpellier, qui bénéficie d’un exceptionnel potentiel scientifique conforté par la présence de l’ensemble des organismes de recherche nationaux, les acteurs de l’enseignement supérieur participent à la mise en œuvre de ces priorités nationales  et mettent  en  place, de manière concertée, une véritable stratégie  territoriale visant  la réussite et l’insertion professionnelle des diplômés sur l’ensemble du territoire.

 

Le recteur

Nommé par décret du Président de la République en conseil des ministres, le recteur exerce dans l'académie les missions relatives au contenu et à l'organisation de l'action éducative et représente le ministre de l'éducation nationale au sein de l'académie et des départements qui la constituent.
Elle est responsable de la totalité du service public de l'éducation dans l'académie, de la maternelle à l'université, et exerce aussi des compétences dans le domaine de l'enseignement privé sous contrat.

La fonction de chancelier des universités

Le recteur, chancelier des universités représente le ministre chargé de l’enseignement supérieur auprès des établissements publics à caractère scientifique, culturel et professionnel.
Elle assure la coordination des enseignements supérieurs avec les autres degrés d’enseignement, un contrôle, à posteriori sur les établissements en pouvant faire appel des décisions prises et dirige la chancellerie, établissement public national à caractère administratif.

Les grands chiffres


Les grands chiffres

Les moyens des établissements RCE (responsabilités et compétences élargies en application de la loi « LRU » du 10 août 2007):

  • 6800 personnels
  • 560 M€ de budget