Ces élèves (qui) nous élèvent

Partager cet article

[Malaury Massa] A la rencontre de l'"autre"

Altérité et questionnement

On réfléchit toujours à ce qu'on apprend aux élèves, plus rarement à ce que les élèves nous enseignent, et jamais à ce qui nous fait prendre conscience que justement, il y a des choses que l'on ne sait pas.

En 2016, l'accueil d'un mineur non accompagné afghan nous a fait prendre conscience de la difficulté de se confronter à l'autre. Autre langue, autre écriture, autre culture, autre code... Une altérité si grande que la construction de ponts pour communiquer demandait du temps, des erreurs, de la bonne volonté et l'absolue nécessité d'apprendre les uns des autres, pour créer la possibilité d'une progression vers un objectif commun.

La rencontre avec cet élève, qui ne demandait pas mieux qu'apprendre, avec des enseignants, qui ne demandaient pas mieux qu'enseigner, sans trop savoir comment s'y prendre. La rencontre de deux femmes aussi, l'une pleine de bonne volonté mais dans une méconnaissance totale de la spécificité de l'enseignement du français langue seconde, l'autre spécialiste du FLS mais présente sur l'établissement une demi-journée par semaine et qui ne se consacrait qu'aux EANA dont elle avait la charge sans avoir vraiment conscience qu'ils n'étaient pas les seuls à avoir besoin d'aide. Et peu à peu, l'émergence de connaissances, ou de désir de connaissances. Pour Allah Nazar, l'apprentissage d'une nouvelle langue, la découverte d'un projet professionnel motivant et l'espoir d'une vie différente. Pour l'une d'entre nous, la prise de conscience de la nécessité de se former pour faire face aux nouveaux défis qui attendent l'école, et le désir de redevenir élève à son tour en préparant un master de didactique de FLS. Oui, redevenir élève pour devenir un meilleur professeur. Et enfin, pour l'enseignante de FLS comprendre que son rôle n' était pas que d'accompagner l'élève mais aussi de guider les enseignants des classes ordinaires à accueillir les élèves allophones et peut-être de leur faire prendre conscience qu'il fallait parfois changer leur regard sur leur propre pratique.

Nous apprenons de nos élèves, surtout lorsque nous nous rendons compte que ce que nous savons ne suffit pas. Une année riche d'enseignements. Un avenir plein d'espoir pour lui, une nouvelle amitié pour nous, et le rappel que quel que soit notre âge ou notre expérience, rencontrer l'autre nous permet de nous élever.

M M. et C B.

Partager cet article
  • Imprimer
  • Réduire / Agrandir

Cartographie des DSDEN de l'académie

Cartographie des DSDEN de l'académie