Éducation à la défense

Partager cet article
Le capitaine Nemo explore la Défense: du Nautilus au SNLE Le Terrible, 150 ans d’aventure sous-marine

En 1859 débutait la construction du Plongeur, le premier sous-marin autonome et mobile de l’histoire. Dix ans plus tard, JulesVerne publiait Vingt mille lieues sous les mers, roman qui allait marquer des générations de lecteurs et susciter bien des vocations de sous-mariniers à travers le monde. En 2019,on célèbre le 150e anniversaire des aventures du capitaine Nemo et de son Nautilus. C'est l’occasion de s’intéresser particulièrement au monde sous-marin et à ceux qui y naviguent. En effet, les contraintes et les spécificités de la vie à bord lors des missions créent un esprit de famille propre aux «sous-marinades». Cet appel à projetspédagogiquesa une double dimension, à la fois pleinement historiqueet totalement contemporaine. Le sujet peut être décliné de différentes manières. Il a une dimension historique puisqu’il invite à explorer les innovations technologiques successives ainsi que les phases de la conquête et de la navigation sous-marines. Cette histoireest indissociable de celle de la Défense et de la Marine nationale, depuis les premiers submersibles jusqu’aux dernières générations de sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE). Ceux-ci sont sans doute les objets technologiques les plus complexes réalisés par l’homme. La dimension historique est également présente à travers l’étude de certains épisodes remarquables de la guerre sous-marine et de leurs conséquences lors des deux conflits mondiaux : attaque des flux commerciaux, transport discret d’agents et de commandos, sauvetage de pilotes abattus en mer, renseignement, mouillage offensif de mines... Le sujet s’inscrit également pleinement dans le temps présent. En effet, depuis 1967 et la mise à l’eau du premier SNLE français, le Redoutable, c’est bien sous les mers et les océans que se déploie l’«assurance-vie de la Nation», à savoir la Force océanique stratégique (FOST), composante essentielle de la dissuasion nucléaire française.

"Le gobeur de déchets", un sous-marin sorti de l'imagination de la classe de seconde maintenance nautique du LP Jean Mermoz de Béziers (34)
Actualités Éducation à la défense  - 07/06/2019

Au mois de mai 2018, un appel à projets fut envoyé à tous les établissements scolaires.

Christelle BÉCAT, enseignante en lycée professionnel en Lettres-Histoire et l'équipe pédagogique en charge de la classe de seconde maintenance nautique ont lancé le défi d'impliquer leurs élèves dans ce projet : «  Le capitaine Nemo explore la Défense ».

C'est à l’occasion du 150e anniversaire de la parution de l’ouvrage Vingt mille lieues sous les mers de Jules Verne que la direction des patrimoines, de la mémoire et des archives du ministère des armées avait lancé un appel à projets pour l’année scolaire 2018-2019 auprès des établissements scolaires, sur le thème : "Le capitaine Nemo explore la Défense: du Nautilus au SNLE Le Terrible, 150 ans d’aventure sous-marine".

Les enseignants du lycée Mermoz ont donc décidé de se lancer dans ce projet en collaboration avec l'Association Face Hérault qui intervient dans les établissements à travers le projet TEKNIK.

Madame Nadia CHEIKH est ainsi venue rencontrer les enseignants pour amorcé ensemble sa mise en place.

L'idée retenue fut la suivante : travailler en pluridisciplinarité sur ce projet et imaginer le sous-marin de demain en lien avec les valeurs françaises, la Défense nationale et le développement durable.

Chaque enseignant a travaillé sur ce thème au cours de l'année. D'autres intervenants extérieurs ont enrichi le projet : un ancien élève : militaire basé à Toulon, l'Association Project Rescue Ocean, un sauveteur en mer et en piscine. La classe s'est également appuyée sur des vidéos du Ministère des Armées.

À l'intérieur du projet, les élèves ont participé également au défi TEKNIK de Face Hérault dont ils ont remporté la première place départementale.

 

Le 16 avril 2019, le groupe composé de Yanis, Nicolas, Florian et finalement Anaïs (Romain s'étant désisté) s'est rendu à l'IUT de Béziers afin de défendre leur projet: le Gobeur de plastique, face à un jury composé de 4 professionnels.

Ils étaient en concurrence avec 4 autres établissements scolaire.

Notre groupe a remporté le défi en totalisant 100.5 points sur 120.

 
 

 

Pour clôturer l'année scolaire, une sortie pédagogique à Toulon a été organisée, avec l'aide financière du ministère des Armées, par l'intermédiaire de la Direction des patrimoines de la mémoire et des archives (DPMA). Les élèves ont visité la rade et le Musée National de la Marine.

La motivation des élèves a été croissante au cours de l'année et au final, ils ont aimé travailler ainsi.

Pour faire connaitre leur travail, les élèves ont créé un site internet reprenant le parcours et les actions qu'ils ont engagés durant l'année :

Pour voir le site, suivez le lien : Le sous-marin défenseur des valeurs françaises
Partager cet article
  • Imprimer
  • Réduire / Agrandir

Cartographie des DSDEN de l'académie

Cartographie des DSDEN de l'académie