Mémoire et citoyenneté

Partager cet article

Les lauréats du CNRD 2019 mis à l'honneur au rectorat
Actualités Mémoire et Citoyenneté  - 02/07/2019

Le 27 mai 2019, au Rectorat de Montpellier, a eu lieu la remise des prix des lauréat du concours de la résistance et de la déportation pour l'année scolaire 2018-2019.

Pour cette remise de prix, plus de 100 élèves étaient présents, en classe, en groupe ou encore individuellement, lors d'une cérémonie emprunte de solennité, qui s'est tenue dans la salle du conseil du rectorat, à Montpellier.

Le concours national de la résistance et de la déportation perpétue chez les élèves la mémoire de la résistance et de la déportation pour leur permettre de s'en inspirer et d'en tirer des leçons civiques dans leur vie d'aujourd'hui.

En l'absence de madame la Rectrice, c'est madame LE PRADO-MADAULE, Inspectrice d’académie - Inspectrice pédagogique régionale

 Référente académique « mémoire et citoyenneté » qui a accueilli les lauréats et dévoilé le palmarès.

Le thème de cette année était « Répressions et déportations en France et en Europe, 1939-1945. Espaces et histoire ».

Lors de la remise des prix, les lauréats ont présenté en quelques mots leurs projets mêlant histoire et valeurs.

Créé en 1960 dans plusieurs départements à l’initiative de la Confédération Nationale des Combattants Volontaires de la Résistance qui souhaitait encourager la réflexion des jeunes autour des questions civiques et patriotiques, en se basant sur les valeurs de la Résistance, le concours  est devenu national dès 1961 par la volonté du Ministre de l’Éducation de l’époque, Lucien Paye. Il s’est ancré résolument dans une dimension historique lorsque les modalités en ont été fixées en 1965. Plus d’un demi-siècle s’est écoulé et ce concours reste le concours scolaire mémoriel le plus fédérateur et le ministère de l'Education nationale y est profondément attaché.

La session 2019 est la troisième session du concours dans sa forme rénovée. Plus simple avec seulement quatre catégories, il relève désormais de la compétence des Recteurs, les référents académiques « mémoire et citoyenneté » en assurant le suivi.

Le jury académique qui s’est réuni le 15 mai dernier a eu pour mission de sélectionner un nombre déterminé de travaux (6 par catégorie) parmi une première sélection opérée par des collèges de correcteurs départementaux. Ces travaux représenteront l’académie à l’échelle nationale. Les productions des lauréats primés ont ainsi été appréciées dans leur département et par le jury académique qui les félicite. Ils offriront une belle image de l’action accomplie par les équipes de l'académie en faveur du travail de mémoire et d’histoire.

L’académie de Montpellier s’est fortement engagée pour favoriser l’appropriation par tous des valeurs de la République. Elle a encouragé la participation à ce concours qui dès son origine avec une triple ambition : faire partager aux jeunes générations le souvenir d’une période période douloureuse de notre histoire, leur permettre de la comprendre et leur transmettre les valeurs pour lesquelles nos Anciens se sont battus, au prix souvent de leurs vies. Dans une interview en 2011, Jacqueline Fleury, résistante et déportée qui a participé au développement du concours définissait ainsi la feuille de route qui reste celle de l'académie : « le concours a joué et joue un rôle essentiel, non seulement dans la transmission de notre expérience, mais aussi pour la réflexion des jeunes sur une période importante de notre histoire et sur les valeurs que nous avons défendues ». Les, jeunes ont encore parfois le privilège de pouvoir échanger avec des acteurs, des témoins engagés qui donnent de leur temps et de leurs forces pour permettre ces rencontres d’exception, qu'ils en soient très chaleureusement remerciés. Nous devons réfléchir à la permanence de cette transmission mémorielle qui, demain, devra passer par d’autres modalités. Les professeurs qui font participer leurs élèves à ce concours l’ont bien compris et ont une conscience aiguë de leur immense responsabilité. Nombre d’entre eux initient leurs élèves à la fréquentation des archives, aux exigences de la recherche, en font des acteurs de la collecte des témoignages et par la prise de conscience que ces travaux permettent, des passeurs de mémoires.

Dans l'académie de Montpellier, 2310  élèves (dont 417 lycéens) se sont engagés cette année dans la préparation du concours, participation bien inscrite dans le parcours citoyen de l’élève. Le dynamisme académique pour ce concours se maintient bien, ce qui ne peut que réjouir.

Le thème proposé cette année « Répressions et déportations en France et en Europe, 1939-1945. Espaces et histoire » était particulièrementexigeant par l’étendue de son cadre spatial et temporel mais aussi par la diversité des acteurs et la complexité des évènements concernés. Les élèves ont ainsi pu étudier les multiples aspects des politiques répressives nazies, sur le territoire français et dans l’espace européen. Ils ont été conduits à réfléchir à leur imbrication, à leurs points de convergence comme à leurs différences de nature. De la connaissance des appareils répressifs mis en place par l’Allemagne nazie, ses vassaux et satellites, à l’analyse des politiques de maintien de l’ordre, de lutte contre les oppositions et les résistances jusqu’à l’étude des recours aux déportations, principal outil au service de politiques aux finalités diverses, idéologiques, sécuritaires et pragmatiques, la question ouvrait un champ très vaste. Le thème invitait à une histoire plurielle retraçant des réalités inscrites dans des territoires particuliers qui évoluent avec la guerre elle-même. Au-delà de l’étude de la politique répressive de l’Allemagne nazie traditionnellement enseignée, les élèves ont pu découvrir une autre histoire des répressions et déportations en Europe, replacées dans leurs contextes politiques et militaires, leurs généalogies et leurs évolutions. A l’heure où l’on s’interroge face à la résurgence des discours de haine, des tentations de replis identitaires, des politiques autoritaires au sein même d’une Union européenne dont beaucoup semblent avoir oublié le sens pacificateur premier, il est particulièrement important de mettre à la portée des élèves une histoire partagée qui met en valeur les fondements et les valeurs de la construction européenne.

Depuis sa création, le Concours National de la Résistance et de la Déportation est porté par un ensemble de partenaires, fondationset associations, directions de l’État et des collectivités territoriales en charge de la mémoire, du patrimoine et des archives, musées et mémoriaux, qui mettent à la disposition des élèves et de leurs enseignants, leurs compétences et leurs ressources. Les professeurs et les élèves ont ainsi pu bénéficier d’une abondance documentation produite au niveau national mais aussi d’un éclairage important sur les sources locales grâce aux publications et formations initiées par les archives départementales et le centre de la Résistance et de la Déportation de Castelnau le Lez. Les instances académiques remercient tous les acteurs qui ont apporté une aide précieuse au travail effectué dans les classes. Il résulte de cet engagement collectif une très grande qualité des travaux réalisés sur ce thème difficile.

Le Concours National de la Résistance et de la Déportation qui unit étroitement la mémoire et le savoir, la connaissance et la compréhension, la raison et l’émotion est plus que jamais une action pédagogique et civique essentielle. Il permet de favoriser l’émergence d’une mémoire volontaire, engagée, qui s’appuie sur la transmission, le témoignage, et le savoir ; une mémoire qui est non seulement un hommage rendu à de celles et ceux qui nous ont précédés, un travail sur la portée de ces héritages mais aussi une ressource pour relever ensemble les défis du présent et de l’avenir. Puisse ce passé donner à̀ chacune et à chacun d’entre nous, dans l’exercice de nos fonctions et notre vie de tous les jours, l’élan nécessaire et la conviction de notre engagement en faveur des valeurs la République.

Félicitations donc aux lauréats, à tous les participants, à tous les professeurs et partenaires.

Palmarès académique 2019

 

Palmarès collège

 

Travaux collectifs

 

1er prix

Collège Lou Castellas, Marguerittes (30), groupe de 3 élèves

SMYNCZACK Bettyna, COGET Gabriel, HERNANDEZ Estéban

Professeure : Me COGET -GIUDICELLI

 1er prix ex æquo

Collège Le Vignet, Calvisson(30) groupe de 26 élèves

Professeures : Me MARGUET & Me PRATLONG

 2ème prix

Collège La Nadière, Port la nouvelle (66), groupe de 5 élèves

BOURLIER Maelie, MENARD Pieric, PPARDO Cody, RACHOU Charlotte, ZAAPFEL Camille

Professeures : Me NEBOUT & Me ANNIN

 3ème Prix

Collège Maintenon, Sommières (30) groupe de 35 élèves

Professeurs : Me ALONSO & M. VICIANA

 4ème prix

Collège Les escholiers de la Mosson, Montpellier (34) groupe de 23 élèves

Professeurs : Me CAZAL & M. LANDRY

 5ème prix :

Collège de la Côte radieuse, Canet en Roussillon(66) classe de 23 élèves

Professeure : Me DUFAUD


 Travaux individuel


1er prix : CHAPOULIE Simon

Collège Cité, Narbonne (11) Professeure : Me LASSALLE

 2ème prix MAFFRE-BAUGE Charles

Collège la Vallée Verte Vauvert (30) Professeur : M. BRIGNACCA

 3ème prix : LE BRAS Kerrian

Collège d'Alzon Vestric (30) Professeure : Me BARNOIN

 4ème prix : AGULHON Louise

Collège les trois vallées, Florac (48) Professeur : M. AGULHON

 5ème Prix : JULLIAN Eva

Collège les trois vallées, Florac (48) Professeur : M. AGULHON

 6ème prix ; MORIN Aude-Line

Collège la voie domitienne, Le crès (34) Professeure : Me MIZAC-LERIN



Palmarès Lycée 2019

Travaux Collectifs

1er prix :

Lycée Germaine Tillon, Castelnaudary (11) groupe de19 élèves

Professeurs : M. IMART & Me FABRE-TOURNIER

1er prix ex æquo

Lycée Georges Pompidou, Castelnau le lez (34) groupe de 2 élèves

Audrey DESMAREST- Anna COTTET

Professeure : Me COLLINET

2èmeprix

CFAMarvejols (48) groupe 20 élèves

Professeurs : M. JEAN & Me MOLHERAT

3ème prix :

Lycée Jacques Ruffié, Limoux (11) groupe de 4 élèves

BOUDHIDA Selma, BRUSEAU Elodie, ESCALIER Flavie, JUE Ryan

Professeur : M. PINQUIE

4ème prix :

Lycée Docteur Lacroix, Narbonne(11) classe de 32 élèves

 Professeures : Me MORATA & Me VIGROUX

5ème prix :

 Lycée Ernest Ferroul, Lézignan- Corbières (11) groupe de 4 élèves

Hanae CAZORLA-FRIAS ; Lola DAUCH ;Mathylde EUZENAT ; Jade GRANDJEAN

Professeure : Me CHAIGNON-TRIAS

 

Travaux Individuels


1er prix : LAFONT Esther

Lycée GeorgesPompidou, Castelnau le Lez (34)

Professeure : Me COLLINET

 1er prix ex- aequo : JAQUOTTET  Tao

 Lycée Christian Bourquin, Argelès(66)

Professeur : M. SOUGNE

 2ème prix : PENALVER Maguelone

 Lycée Saint Guilhem, Clermont l'Hérault, (34)

Professeure : Me CASERES

3ème prix : MIQUEL Mathieu

 Lycée Charles Renouvier, Prades (66)

Professeur : M. VILAR

 4ème prix : MAHY Maud

 Lycée RenéGosse, Clermont l'Hérault (34)

Professeure :   Me ESCOÏ

 5ème prix : OUBAHA Lilian

 Lycée Arago, Perpignan, (66)

Professeure : Me TEIXIDOR

Partager cet article
  • Imprimer
  • Réduire / Agrandir

Cartographie des DSDEN de l'académie

Cartographie des DSDEN de l'académie