Ces élèves (qui) nous élèvent

Partager cet article

[Stamatina Foutri] La classe est un endroit qui peut nous donner accès a notre âme et au monde

Approfondissement de nos connaissances théoriques, mais surtout acquisition de compétences transversales.

Tina FOUTRI, professeur de FLE au lycée Léonin de Néa Smyrni à Athènes en Grèce.

La classe est un endroit qui peut nous donner accès à notre âme et au monde.

L'enseignement-apprentissage est une situation d'interaction et de réciprocité. Alors que notre formation initiale nous délivre des contenus théoriques, c'est grâce aux apprenants que nous apprenons à devenir plus conscients de ce que nous sommes. J'enseigne depuis vingt ans maintenant. Je sais comment faire car ils me l'ont appris : ils me donnent, je leur donne, on partage. Ils ont contribué à développer mes compétences transversales de professeur. Ils m'ont toujours aidée à entrer dans ma psyché [en grec, c'est le nom de l'âme], donc à m'ouvrir à moi-même et au monde. Je parlerais volontiers de psychothérapie, mais au sens positif de développement personnel : la classe est un endroit qui nous donne accès à notre âme et au monde.

Face à l'hétérogénéité des élèves, j'apprends à tester mes limites, à exercer mon calme, ma patience, à être plus responsable et moins rancunière. Il y a deux ans, un élève de 3ème, de bon niveau (B2), avait une influence néfaste sur la classe. Il était pervers, provocateur, menaçant, manipulateur à l'égard de tous, jeunes et adultes. C'est le seul élève que je n'aie pas pu supporter dans toute ma carrière ! Eh bien, lui aussi m'a paradoxalement élevée car j'ai appris à garder mon sang froid et j'ai remporté une victoire sur moi et... sur lui.

Les élèves m'améliorent aussi du point de vue de la relation humaine : si l'un d'entre eux a des problèmes, je dois être à son écoute, le comprendre, reconnaître ses difficultés. Et lorsque j'entre triste en cours, au bout de cinq minutes ils me gonflent à nouveau de joie ! Certains m'ont même donné confiance en moi, par leur affection et leurs mots tendres. C'est surtout vrai au collège, car au lycée, nos discussions me permettent davantage de consolider mes connaissances et mes méthodes pédagogiques. Une telle évolution n'est possible que si le professeur n'est pas imbu de sa personne mais demeure modeste, réceptif, inspirant la confiance et non la peur.

Cette attitude se heurte pourtant aux dysfonctionnements du système éducatif grec. Dans notre pays, la désorganisation est assez générale et les gens ont peu de limites. C'est pourquoi l'élève, à l'image de l'adulte, est souvent indiscipliné, peu respectueux. D'ailleurs les parents ont tendance à dévaloriser les professeurs et l'Ecole. Celle-ci est effectivement horrible et les enfants ou adolescents la considèrent comme une prison qui les pousse à détester leurs enseignants. Beaucoup de professeurs sont malheureux : ils ne reçoivent pas de formation adéquate pour devenir de bons pédagogues, les programmes qu'ils doivent appliquer ne les autorisent pas à être créatifs, la faiblesse de leur salaire est démotivante. Par-dessus tout, depuis le primaire, le seul but est la réussite au bac panhellénique puis l'accès à la fac. On méprise les matières artistiques et l'on privilégie l'enseignement traditionnel des disciplines utilitaires. Après la fin des cours, vers 14h, les élèves regagnent l'école privée du quartier pour répéter les leçons de la journée puis reçoivent des cours particuliers - qui arrondissent les fins de mois des professeurs - avant de faire du sport à partir de 21h... Tous sont épuisés et déséquilibrés par ce rythme imposé par la mentalité grecque à l'égard du travail !

Moi aussi, je suis très fatiguée : chaque jour, j'interagis avec cent apprenants différents et comme je suis une véritable éponge, ces échanges dévorent toute mon énergie. Ou presque : il m'en reste un peu, dans les marges où il est possible de souffler et de revivifier notre enseignement. Alors, malgré ce système anxiogène, les élèves peuvent devenir des élévateurs pour les professeurs conscients, ouverts et intuitifs.

(Propos recueillis par F.M.)

Partager cet article
  • Imprimer
  • Réduire / Agrandir

Cartographie des DSDEN de l'académie

Cartographie des DSDEN de l'académie