Ces élèves (qui) nous élèvent

Partager cet article

[Corinne Neuhart] Le sourire de Sisyphe

Les besoins mnésiques d'un élève enrichissent les gestes professionnels d'une équipe d'enseignants.

S. s’est faufilé par la fenêtre de ma classe, la grande porte lui avait été refusée. Le verdict était tombé, implacable : à quatorze ans, après une scolarité dans un institut spécialisé pour trouble sévère des apprentissages, il avait été estampillé « trop vieux » pour prétendre à une entrée en 6ème.

Mais c’était compter sans une rencontre dans le bureau de mon chef d’établissement. Un duo chaleureux, mère-enfant, qui m’explique la sévérité du trouble, la séparation consentie en internat, dès l’âge de sept ans. Travail de Sisyphe et sacrifice familial qui ne pouvaient déboucher sur une impasse, d’autant moins que mon Sisyphe avait fini par rouler son rocher adroitement : la lecture, quoique hésitante, devenait fonctionnelle, le graphisme lisible et l’expression écrite s’était dégelée.

Désormais, S. n’était plus un nom sur un dossier mais un jeune adolescent en attente d’une scolarité ordinaire dans une classe tout aussi ordinaire. Un besoin probable aussi de résilience familiale qui emporta ma décision et celle de mes collègues. Simple et imparable.

Si le travail en institut spécialisé avait été remarquable, je me suis aperçue rapidement que la mémoire demeurait un obstacle majeur. Mon petit Poucet semait du vent dans les méandres de sa mémoire et restait au fond de la forêt, faute de retrouver son chemin le lendemain matin. Et pourtant, S. nous faisait confiance ; il avait littéralement foi en nos compétences de pédagogues. L’école ne l’avait pas encore cabossée et nous n’avions pas le droit d’échouer !

Mémoire ho, cette quête est pour toi.

Et quel est ce recel, que veut dire cette ruine, ces paysages vides, faussement déménagés ? L'oubli, sur place, agriffe encore (impuissant) et traque l'émotion persistante du souvenir tombé.

P. Chamoiseau, Antan d’enfance I.

A notre tour d’errer et de tâtonner dans les arcanes de la mémoire pour trouver une sortie par le haut. Et c’est là que nous avons tous développé nos approches kinesthésiques : la phonétique en LV avec des crayons de couleurs ; des théorèmes dansés en mathématiques, des simulations globales en histoire-géographie, la grammaire avec des briques de couleur en français ou encore le vocabulaire par le corps. Nous avions saisi que l’empreinte kinesthésique - par la manipulation ou le jeu corporel - favorisait l’encodage et la récupération en mémoire à long terme.* Que de doutes balayés par son sourire !

Humblement, S. nous a donné une leçon de courage et de ténacité. Toujours souriant, heureux de travailler, là où les autres élèves gémissent ou renâclent. Manifestement, S. n'était plus condamné à rouler son rocher, il avait choisi de le faire et devenait ainsi maître de son destin…Trois ans plus tard, S. a pris son envol pour une carrosserie. A son tour de réparer, de débosseler, de restaurer.
De mon côté, j’ai poursuivi ma pédagogie hors les sentiers battus, convaincue que la kinesthésie présentait un atout véritable pour ancrer les apprentissages.

J’ai parfois mal à mon école, celle qui se montre indifférente ou qui broie des rêves, ankylosée dans ses certitudes. Je m’interroge aussi parfois : combien de rencontres ou d’entretiens manqués faute de temps, de décodeurs bien ajustés ? En proie au doute, c’est le visage de S. qui surgit, son sourire qui croise mon regard et qui me sert d’aiguillon pour me relever.

Corinne Neuhart

*Pour ceux qui souhaitent approfondir les pratiques kinesthésiques, notre expérience a été relatée dans un groupe de recherche action, où nous avons notamment développé les exemples cités. (Contourner 09 - Fluence 10- Grammaire 06 - compréhension 41et 42)
MULLER B. et NEUHART C. (2012) (Dir.) Maitrise de la langue et dyslexie, une gageure ?

https://www.ac-strasbourg.fr/pedagogie/lettres/eleves-en-difficulte/dossier-dyslexie/

Partager cet article
  • Imprimer
  • Réduire / Agrandir

Cartographie des DSDEN de l'académie

Cartographie des DSDEN de l'académie