Actualités de la vie lycéenne et collégienne

Partager cet article

Jeudi 8 novembre 2018 : journée nationale de lutte contre toutes les formes de harcèlement
Actualités vie lycéenne et collégienne

L'académie de Montpellier se mobilise à l'occasion de la journée nationale de lutte contre le harcèlement.

Des actions dans les 5 départements de l'académie

Dans l'Aude, Claudie François Gallin, directrice académique des services de l'Éducation nationale (DASEN) s'est déplacée au lycée Charles Cros de Carcassonne.

Laurent Noé, DASEN du Gard a rendu visite aux élèves et aux équipes du collège des Oliviers de Nîmes.

Christophe Mauny, DASEN de l'Hérault et Bruno Benazech DAASEN étaient au collège Alain Savary de St Mathieu de Tréviers.

Pascal Clément, DASEN de Lozère a assisté à l'action menée par les élèves et les équipes éducatives du collège Marthe Dupeyron de Langogne.

Jean Paul Larue, adjoint au DASEN des Pyrénées Orientales a rencontré les élèves et les équipes éducatives du collège Irène Joliot Curie d'Estagel.

Les élèves ont pu exprimer leur engagement à travers un clip vidéo :

Les élèves s'engagent

Des manifestes d'écoles et d'établissements ont été affichés au rectorat de l'académie :

Toutes les photos les écoles, collèges et lycées prises à l'occasion de la journée de lutte contre le harcèlement scolaire :

#NAH 2018

Au lycée Philippe Lamour de Nîmes(30)

Jeudi 8 Novembre dernier se déroulait la journée de lutte nationale contre le harcèlement. La délégation académique à la vie lycéenne et collégienne est allée à la rencontre des lycéens et lycéennes du lycée Philippe Lamour à Nîmes.

Non au harcèlement Philippe Lamour Nîmes  


Ce dernier participait à la mobilisation impulsée par le rectorat de Montpellier : tous les établissements de l’académie étaient invités à sensibiliser les élèves sur la question du harcèlement et à mettre en place un dispositif de recueil de paroles, paroles de témoins, paroles de victimes ou de harceleurs. Ils avaient également reçu un modèle de manifeste qui scandait : "Nous voulons un établissement où l’on se sent bien pour réussir », et qui proposait aux élèves de développer un argumentaire pour ou contre, sur le modèle du « Non à ; Oui à ». Voici quelques-unes des propositions qu’on pouvait lire sur les murs du rectorat ce jour-là.
Manifeste du Collège Condorcet de Nîmes
Entre 10h et 11h, nous avons été accueillis dans une classe de première ES par Madame Testut, CPE au lycée Lamour. Ce matin-là, tous les professeurs de l’établissement étaient invités à mener, avec leur élèves, 1h de sensibilisation sur le harcèlement.
A l’issue de cette séance, les élèves ont écrit sur un post-it de couleur, un témoignage, une pensée, un conseil, un court message qui restera anonyme, pour que tout le monde puisse s’exprimer.
Tous ces petits mots ont alors été réunis sur deux « murs d’expressions », un sur le mur du couloir de la vie scolaire et l’autre sur un panneau à l’entrée du lycée.
Toute la journée, dans l’amphi, étaient diffusés des courts métrages, dont deux réalisés par d’anciens élèves du lycée et primés dans le cadre du concours nationale « non au harcèlement".
(https://www.nonauharcelement.education.gouv.fr/ressources/concours-non-au-harcelement/)
A chaque heure, les élèves pouvaient assister aux projections et en débattre.

« Il est acceptable d’aimer ou de ne pas aimer quelqu’un, mais il n’est pas acceptable de manquer de respect, de dénigrer, et d’humilier cette personne. » (anonyme)

Non au harcèlement groupe  Méli mélo de post it non au harcèlement  Non au harcèlement Philippe Lamour Nîmes

Photos et article de Leilla Djebli, volontaire en service civique.

La lutte contre le harcèlement une priorité académique

Accédez à la page consacrée à la lutte contre le harcèlement

Partager cet article
  • Imprimer
  • Réduire / Agrandir

Cartographie des DSDEN de l'académie

Cartographie des DSDEN de l'académie