Génération 2024

Dans la perspective des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 à Paris, ce label à destination des écoles et établissement scolaires vise à promouvoir les valeurs du sport et de l'olympisme et développer la pratique.

Objectifs du label

Ce dispositif a pour but d'encourager le développement des passerelles entre le monde scolaire et le mouvement sportif pour développer la pratique physique et sportive des jeunes.
Il s'agit de se mobiliser autour du sens et de la dimension portée par les Jeux Olympiques et Paralympiques. Ce label « Génération 2024 » vise quatre objectifs :

  • Développer des projets structurants avec les clubs sportifs du territoire.
  • Participer aux événements promotionnels olympiques et paralympiques
  • Accompagner ou accueillir des sportifs de haut niveau.
  • Ouvrir les équipements sportifs des établissements.

La continuité de prise de responsabilités et d’engagement associatif des enfants et des jeunes doit être valorisée (sportif, officiel, coach, dirigeant, reporter) pour faciliter leur insertion sociale et professionnelle future.

De nombreux projets structurants ont d’ores et déjà été entrepris en partenariat avec les fédérations sportives scolaires pour favoriser les passerelles entre le sport à l’école et le sport en club notamment dans les sports de nature, qu’il convient de renforcer et pérenniser par des partenariats locaux.

Les sections sportives scolaires (SSS), sections d’excellence scolaire (SES) et Sections Sportives de l'Enseignement Agricole (SSEA) sont des dispositifs « clé » de ces passerelles, car s’appuyant sur un partenariat établissement-club. Les établissements scolaires qui bénéficient d’une ou de plusieurs SSS, SES, ou SSEA ont naturellement vocation à déposer un dossier de labellisation.

L’année scolaire est rythmée par au moins trois temps forts :

  • la journée nationale du sport scolaire (JNSS) en septembre,
  • la semaine olympique et paralympique en janvier ou février,
  • la journée olympique du 23 juin.

Au-delà de ces trois temps forts nationaux, l’organisation de manifestations académiques autour de la pratique sportive est toujours à encourager. De même, la tenue sur le territoire de grands événements sportifs internationaux (GESI) est une réelle opportunité pour les élèves d’assister comme spectateurs ou de participer comme bénévoles à ces compétitions.

Par ailleurs, la labellisation Génération 2024 peut : 

  • s’inscrire dans la mise en œuvre du parcours d’éducation à la santé, du parcours citoyen, du parcours avenir.
  • s’adosser à des organisations pédagogiques pluridisciplinaires, par exemple dans les Unités pédagogique pour élèves allophones arrivants - UPE2A, ou inter-degré, notamment à l’échelle du cycle 3 (CM1, CM2, 6éme).
  • concerner des activités artistiques et culturelles en complément et en cohérence avec les activités sportives retenues en lien avec le Parcours d’éducation artistique et culturelle.

Pour bénéficier du label, les écoles et les établissements doivent respecter les horaires d’EPS prévus dans les programmes et s’appuyer sur l’association sportive adhérente à l’une des fédérations scolaires (USEP, UNSS, UGSEL).

 

Obtenir le label

Les ministères chargés de l'Education nationale et des sports et de l'agriculture et des sports ont lancé un appel d'offre national pluriannuel pour encourager le développement de la continuité éducative dans la pratique sportive des jeunes notamment pour ceux en situation de handicap.

Depuis la rentrée 2018, des écoles et établissements sélectionnés sont labellisés « Génération 2024 » à chaque rentrée scolaire pour une durée de trois années scolaires.

Critères d'obtention

L’obtention du label vient encourager et reconnaître la volonté de développer la pratique sportive. Les dossiers de candidature mettent en évidence la manière dont le cahier des charges est pris en compte dans les dispositifs, les projets pédagogiques et les innovations arrêtées par les équipes pédagogiques.

Pour le premier degré et pour les établissements médico-sociaux, les écoles doivent répondre à plusieurs items des deux premiers objectifs : développer des projets structurants avec les clubs sportifs du territoire ; participer à la semaine olympique et paralympique.

Pour le second degré, les établissements doivent satisfaire à plusieurs items couvrant au moins les trois premiers objectifs.

Les conseils d’administration et les conseils d’école se prononcent sur la demande de labellisation.
Les items de chaque volet n’ont pas vocation à être déployés dans leur totalité. Les exemples du cahier des charges ne sont donnés qu’à titre indicatif.

Calendrier

Un courrier de Mme la Rectrice à destination de l’ensemble des établissements scolaires de l’académie est adressé courant du mois de décembre précisant la période d’ouverture de la campagne de saisie des dossiers de demande de labellisation et la procédure de candidature.

Pour le premier et le second degré, les candidatures sont transmises au rectorat au mois d’avril de chaque année.

Les écoles et les établissements sélectionnés sont informés avant la fin de l’année scolaire.

La labellisation est accordée pour une durée minimum de trois ans.
 

Suivi et évaluation à plusieurs niveaux

Un comité de pilotage académique au niveau local

Les académies de Montpellier et de Toulouse ont souhaité organiser la labellisation Génération 2024 au niveau de la région académique Occitanie.
Un comité de pilotage, placé sous l'autorité de la rectrice de la région académique Occitanie, rectrice de l'académie de Montpellier, du recteur de l'académie de Toulouse et du délégué région académique à la jeunesse, à l’engagement et au sport (DRAJES) a été créé pour mettre en œuvre et accompagner ce dispositif sur le territoire.
Il peut également comprendre des représentants :

  • du rectorat,
  • des corps d’inspection,
  • des conseillers pédagogiques,
  • des chefs d’établissements et directeurs des écoles,
  • des référents départementaux "30 minutes d’activité physique quotidienne" du SDJES, de la DRAAF,
  • des collectivités territoriales dans leurs différents niveaux,
  • du CROS, de l’USEP, de l’UNSS, de l’UGSEL, de la FFSU,
  • des associations représentantes des parents et des familles.

La labellisation est décidée par les recteurs des 2 académies et le DRAJES sur proposition du comité de pilotage territorial en fonction de la pertinence du projet éducatif et de sa conformité au cahier des charges. Une attention est apportée à la diversité des profils des écoles et établissements retenus (dans et hors les réseaux d'éducation prioritaire, milieu rural ou urbain...) en commençant par ceux déjà engagés dans une démarche d'ouverture sportive.


Des déclinaisons départementales du comité de pilotage académique sont possibles. Elles peuvent notamment favoriser le déploiement du dispositif 30 d’activité physique quotidienne.

Un référent Génération 2024

Le recteur et le délégué régional académique à la jeunesse, à l’engagement et au sport nomment, chacun en ce qui le concerne, au moins un référent Génération 2024 en charge du suivi de la labellisation pour les premiers et second degrés.
Le comité de pilotage de la région académique accompagne et évalue les actions concourant aux objectifs du label au sein des écoles et des établissements sélectionnés.

 

Les écoles et établissements labellisés en 2021

Dans l'académie de Montpellier

186 écoles et établissements sont labellisés dans l'Académie de Montpellier dont 94 l'ont obtenu en 2021.

  Labellisations 2021 Labellisations depuis 2020
  Écoles Collèges Lycées Total Dont nouvelles labellisations Ecoles Collèges Lycées Total
Aude 21 1 3 25 21 129 49 26 186
Gard 0 3 2 5 4
Hérault 43 12 3 58 58
Lozère 0 4 0 4 4
Pyrénées Orientales 11 5 0 16 11
Total 75 25 8 108 94

Dans l'académie de Toulouse