Information des jeunes

reunion de jeunes

L'Information Jeunesse est une mission d'intérêt général définie et garantie par l'Etat qui attribue un label aux structures du réseau Information jeunesse (BIJ et PIJ)

L'information des jeunes, une politique jeunesse phare

Historique

La création de l’Information Jeunesse, préconisée par le Secrétariat d’État à la Jeunesse et aux Sports sous l’impulsion des mouvements de jeunesse et d’éducation populaire, a aujourd’hui près de 50 ans d’existence.
Organisée nationalement dès la création du CIDJ en 1969 et, implantée progressivement en régions à partir de 1976 jusqu’en 1990, cette information destinée à la jeunesse résulte avant tout de la mise en réseau de compétences spécialisées au service de l’accueil et de l’orientation des jeunes, portées par des professionnels qualifiés, respectueux d’une charte déontologique.
A partir de 1992, le ministère de la Jeunesse et des Sports complète le réseau régional constitué de centres ressources information jeunesse (CRIJ) au statut associatif, par la création de 1000 points J, structures de proximité qui deviendront les Points Information Jeunesse et les Bureaux Information Jeunesse. Parallèlement, il développe des formations proposées aux animateurs en charge de cette information. Représenté à tous les échelons territoriaux, le réseau Information Jeunesse rassemble aujourd’hui plus de 1500 structures IJ implantées sur l’ensemble du territoire à proximité des adolescents et des jeunes. Il accueille, informe, oriente, plus de 5 millions de jeunes chaque année.
Créée en 2008, l’UNIJ représente le réseau Information Jeunesse au niveau national et apporte son soutien en matière de valorisation de l’ingénierie produite par les CRIJ.

Le principe fondateur du réseau Information Jeunesse est le droit pour tous les jeunes d’accéder à des informations complètes, précises et impartiales, qui répondent à leurs besoins. Cette mission de service public soutenue par l’État, garantit l’impartialité et la qualité de l’information délivrée aux jeunes, par des structures spécialisées auxquelles l’État régional accorde un label IJ par arrêté du préfet de région à partir de 2017.


Une gouvernance régionale

L’Information des Jeunes est déclinée en Occitanie par la DRAJES à l’appui d’un Comité régional de développement de l’information des jeunes coordonnée par la DRAJES, et de la tête de réseau Centre régional information des jeunes (CRIJ), sous statut associatif.
Le CRD IJ réunit tous les semestres les représentants du réseau Information Jeunesse, les 13 SDJES et le Conseil régional. Elle se prononce sur trois orientations majeures:

 


Une tête de réseau associative : le CRIJ

Le CRIJ Occitanie doté de deux établissements (Toulouse, Montpellier.) Le CRIJ emploie au total 26 salariés, et bénéficie de l’engagement de 10 volontaires en Service Civique.
Le CRIJ Occitanie ayant son siège à Toulouse, a pour vocation d’informer les jeunes de 16 à 29 ans dans tous les domaines de leur vie quotidienne afin de leur permettre d’accéder à l’autonomie. Il favorise un accès effectif des jeunes aux droits et aux services auxquels ils sont éligibles, notamment sur les questions relatives l’orientation, l’emploi, le logement, la santé, l’engagement, les loisirs….

L’action du CRIJ s’articule autour des axes d’intervention suivants :

  • mise à disposition une documentation régionale, notamment en matière de jobs d’été et de logement, d’engagement (Mobilité internationale, Service Civique)
  • animation du réseau régional des Bureaux information jeunesse (BIJ) et des Points information jeunesse (PIJ),accueil spécifique aux besoins du public concerné, développement de modalités d’information adaptées notamment par le biais du numérique pour faciliter l’accès aux droits, prévention des risques liés à un mauvais usage du numérique (réseaux sociaux…)

En 2020, plus de 20 000 jeunes ont bénéficié des services du CRIJ en accueil physique, 6 630 avec un accompagnement personnalisé (3980 personnes issues des quartiers QPV lors de rendez-vous individuels ou ateliers collectifs), 150 000 internautes et plus de 15 000 abonnés, 33 communautés numériques de travail sont mises à disposition des professionnels.

Plus d'informations sur le site du CRIJ

Le réseau information jeunesse

Au niveau national

Info Jeunes France (UNIJ), association loi 1901, créée en 2008, a pour mission de représenter l’Information Jeunesse et de valoriser les activités du réseau auprès de l’ensemble de ses interlocuteurs publics et privés, au niveau national. Il apporte son soutien en matière de valorisation de l’ingénierie produite par les CRIJ.
Représenté à tous les échelons territoriaux, le réseau Information Jeunesse rassemble aujourd’hui plus de 1 500 structures IJ implantées sur l’ensemble du territoire à proximité des adolescents et des jeunes. Il accueille, informe, oriente, plus de 5 millions de jeunes chaque année.https://infojeunesfrance.org/


Au niveau de la région Occitanie

Ce réseau est constitué de 9 structures coordinatrices à l’échelle des départements ou des Établissements publics de coopération intercommunale et 78 structures labellisées par l’État depuis 2018, réparties dans les 13 départements de la région, avec 135 conseillers Information Jeunesse formés dont 22 assurent des missions de coordinations sur les territoires, et 35 « promeneurs du net » qui assurent une présence éducative sur Internet.
22 relais augmentent la zone d’intervention de ces structures. Le réseau compte aussi 50 partenaires territoriaux et 250 structures partenaires.
Le réseau IJ est intégré dans le dispositif régional du service public régional de l’orientation (SPRO) Occitanie, pour le premier accueil généraliste des jeunes. Les structures bénéficient d’un accompagnement par le CRIJ vers ce label, avec une priorité sur les territoires où l’information est peu ou pas labellisée. Ainsi 14 structures sur 21 ont été labellisées SPRO par le Conseil régional ont été accompagnées par le CRIJ, 23 sont en cours d’accompagnement, 3 ont obtenu le label SPRO en 2020.   

Cartographie des structures labellisées (mars 2021)

 

La labellisation

Préambule

Le label IJ est un label de qualité, attribué par l’État, au terme d’une évaluation construite par chaque structure en lien avec les services départementaux à la Jeunesse à l’Engagement et aux Sports (SDJES).
Modifiée par l’instruction 2017-173 du 4 décembre 2017, la labellisation des structures Information Jeunesse est prononcée par une commission régionale spécialisée qui, sous l’autorité de la rectrice et, par délégation du directeur de la DRAJES, délivre aux structures IJ en ayant fait la demande un arrêté de labellisation d’une durée de 3 ans.
Il s’agit pour l’État de garantir la compétence des structures dans l’exercice de leur mission d’information auprès des jeunes et la prise en compte de nouveaux critères d’évaluation témoignant de leur professionnalisme.
Par l’attribution du label Information Jeunesse, l’État reconnaît la mise en place, pour un territoire donné, d’une offre d’information généraliste, objective, fiable et de qualité, gratuite et personnalisée pour tous les jeunes.
La structure labellisée s’engage à inscrire son projet Information dans les politiques territoriales de jeunesse.


Les objectifs de la refonte du label Information Jeunesse depuis 2018

  • passer de critères quantitatifs centrés sur les structures à des critères qualitatifs centrés sur les usagers
  • rendre la labellisation attractive pour les collectivités, en raison des garanties qu'elle procure et d'un ancrage renforcé de l'Information Jeunesse dans les stratégies des territoires, notamment le Service public régional de l'orientation (SPRO) ;
  • accompagner la transition numérique des structures Information Jeunesse ;
  • développer la participation des jeunes à la construction des politiques publiques qui les concernent.


Ce que garantit l’attribution du label IJ à toute structure labellisée

Le label accroit la lisibilité de la structure et sa légitimité à informer et orienter les jeunes présents sur son territoire. Il lui permet d’être pleinement  associée au réseau IJ et à sa dynamique collective, de disposer de données consolidées sur la jeunesse, de bénéficier de formations, d’outils ressources, d’espaces d’échanges et de pratiques :

  • utilisation du logo « Information Jeunesse »,
  • participation au réseau d’information départemental, régional, ou national IJ
  • participation aux instances régionales, et à la co-construction du plan régional de l’IJ.
  • soutien financier de l’État pour les Centres Régionaux Information Jeunesse,
  • formation des personnels au respect des normes attestées par le label, par un accès à des modules de formations ou de tutorat
  • animation nationale du réseau organisée par l’UNIJ,
  • utilisation d’outils élaborés par le CIDJ et les CRIJ
  • utilisation de l’application « Boussole des jeunes ».


Les conditions d’éligibilité et le cahier des charges

En contrepartie, le label engage la structure à disposer d’informateurs jeunesse, formés et qualifiés sous l’égide des CRIJ, de disposer de modalités d’information numérique adaptés au public jeunes, d’évaluer régulièrement son action, de pérenniser son l’activité à travers un projet triennal évaluable.

Conformément aux principes tels que déclinés en objectifs opérationnels dans l’arrêté d’application du 19 avril 2017, sont éligibles au label les structures IJ (associations ou collectivités) :

  • qui garantissent une information objective,
  • accueillent tous les jeunes sans distinction,
  • proposent une information spécialisée,
  • offrent gratuitement des services adaptés aux besoins des jeunes,
  • emploient des professionnels formés IJ,
  • organisent avec les services de l’État l’évaluation de leur structure.

https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2017/4/19/VJSJ1709229A/jo/texte


Etapes de la procédure de label et calendrier

La structure IJ candidate remplit le formulaire de demande assorti des pièces justificatives et l’adresse au SDJES en charge de l'instruction et de l'évaluation du projet.

Les SDJES :

  • réceptionnent les demandes de labellisation émanant des structures Information Jeunesse de leur département
  • instruisent ces demandes
  • prennent l’avis des partenaires dans leur rapport d’instruction (Conseil départemental, Caisse d’allocations familiales).
  • Produisent un rapport, sur la base d’un avis motivé qu’elles transmettent à la DRAJES en amont de la commission régionale.

Le CRIJ émet également un avis propre qu’il transmet au SDJES concernées.
Le CRIJ et les SDJES se concertent dans cadre de l’accompagnement des structures candidates.
Les SDJES communiquent les formulaires de candidature, les pièces justificatives, les avis à la DRAJES que celle-ci transmet aux membres de la commission régionale de labellisation.

La Commission régionale de labellisation est réunie 2 fois par an par la DRAJES qui la préside et qui est le garant du label. La Commission statue sur les décisions dans un objectif de maillage territorial.
Les décisions de labellisations prennent la forme d’un arrêté de labellisation signé par la rectrice envoyé à la structure, dans un délai de 2 mois après son passage en commission.
Les décisions d’ajournement sont notifiées par la DRAJES aux structures par des courriers circonstanciés.

Calendrier labellisation 2021 2022


Le formulaire de demande

Le contenu du formulaire de demande constitue le support du projet et de l’auto-évaluation par la structure candidate. Il reprend le cahier des charges 2018 qui détermine le label IJ tels que fixés par décret et arrêté du 19 avril relatifs à la labellisation des structures «Information Jeunesse» et précisés dans l’Instruction N°2017-154 du 1er décembre 2017.
Un accompagnement par la SDJES du département d’implantation de la structure candidate et du CRIJ Occitanie pour la constitution du projet formalisé dans le formulaire est vivement conseillé.  

Formulaire de première demande de labellisation
Formulaire de renouvellement

 

Les pièces justificatives

  1. Une copie de l’acte ou document officiel (par exemple organigramme) justifiant de l’existence de la structure
  2. Une copie de l’acte désignant la composition de l’instance dirigeante de la structure
  3. Les copies des comptes et du rapport d’activité de l’organisme relatif à l’exercice de l’année précédente
  4. Toutes pièces permettant d’étayer l’autoévaluation
  5. Toutes pièces mettant en évidence la place de la structure IJ dans la politique locale menée en direction des jeunes, en particulier l’interaction avec les autres espaces d’accueils de jeunes dans des domaines spécialisés.
  6. Toutes pièces étayant les garanties applicables visées aux articles 2 à 8 de l’arrêté du 19 avril dont le projet de l’association et ses statuts
  • Attestation sur l’honneur du dirigeant de la structure
  • PV annuel d’assemblée générale, statuts, règlement intérieur
  • Statuts de l’association indiquant la place des jeunes dans les organes de gouvernance ou projet modificatif de statut
  • Programme d’animation de la structure prenant en compte les actions dédiées aux sujets et pratiques émergentes.
  • Présentation du rapport d’activité indiquant  le nombre de réunions avec les partenaires dont les partenaires du SPRO (si concerné), le nombre de conventions avec les partenaires, ou la présentation de la cartographie des acteurs.
  • Enquête de satisfaction auprès des usagers de la structure comportant une question sur le respect de l’anonymat, une question sur l’adéquation de l’offre d’informations par rapport aux besoins,  production des abonnements, une série de questions sur l’accessibilité, une question sur l’offre de services ( liés à : l’insertion professionnelle, la capacité de la structure à orienter le jeune vers les structures partenaires adaptées à son projet, la qualité de l’accompagnement proposé.
  • Comptes de la structure attestant l’absence de produit issu de la délivrance d’information.
  • Projet de la structure relatif à l’équipement informatique et l’usage des technologies numériques et prenant en compte une politique environnementale concernant la limitation de la consommation de papier
  • Outil d’évaluation  avec mise en parallèle des résultats et des perspectives d’évolution

Pour les renouvellements

  • Si nécessaire, les pièces témoignant d’une modification de l’organisme ou de son organe dirigeant
  • La copie des comptes et du rapport d’activité de l’organisme relatif au dernier exercice clos pour les associations
  • Si modification, les copies des diplômes de l’informateur ainsi que son CV
  • Une enquête de satisfaction auprès des usagers de la structure