Certificat de Formation Générale (CFG)

Le certificat de formation générale (CFG) valide des acquis dans des domaines de connaissances générales, notamment pour les élèves des enseignements généraux et professionnels adaptés et de troisième d'insertion.

MODALITÉS D'INSCRIPTION

Qui peut se présenter ?

L'inscription au Certificat de Formation Générale (CFG) est ouverte aux candidats appartenant à l'une des catégories suivantes :

  • candidats scolarisés dans une section d'enseignement adapté (SEGPA, EREA, ULIS, DIMA, Classe Relais,...)
  • candidats effectuant leur dernière année de scolarité obligatoire (élèves de 3ème ou 2de)
  • candidats handicapés scolarisés dans un établissement d'enseignements spécialisés (IME, IMPro, ITEP,...)
  • candidats scolarisés dans un établissement relevant du ministère de la justice
  • candidats qui ne sont plus soumis à l'obligation scolaire.

L'inscription des candidats scolarisés ou suivant une formation dans un établissement spécialisé est réalisée par  l'établissement.

Dans quelle catégorie s'inscrire ?

Les modalités d'inscription sont définies en fonction de la catégorie des candidats;

Se présentent dans la catégorie "candidats scolaires" :

  • les candidats scolarisés dans une section d'enseignement adapté (SEGPA, EREA, ULIS, 3ème Prépa métiers, Classe Relais,...) ;
  • les candidats effectuant leur dernière année de scolarité obligatoire bénéficiant de dispositif dérogatoire (élèves de 3ème ou 2de) ;
  • les candidats stagiaires de la formation professionnelle continue dans un établissement public (CFA, Greta).

Se présentent dans la catégorie "candidats individuels" :

  • les candidats handicapés scolarisés dans un établissement d'enseignements spécialisés (IME, IMpro, ITEP, ...) ;
  • les candidats effectuant leur dernière année de scolarité obligatoire (élèves de 3ème ou de 2de) ;
  • les candidats scolarisés dans un établissement relevant du ministère de la justice ;
  • les candidats qui ne sont plus soumis à l'obligation scolaire (formation pour adultes, candidats libres).

LES MODALITÉS D'ÉVALUATION

Les candidats sont reçus s'ils obtiennent 200 points sur 400.
Les modalités de contrôle des connaissances sont définies suivant la catégorie d'inscription des candidats.

Candidats scolaires

Le contrôle continu de formation représente 240 points.
L'évaluation en cours de formation des acquis scolaires, du niveau de maîtrise de chacun des domaines de chacune des composantes du socle commun de connaissances, de compétences et de culture :

  • Maîtrise insuffisante : 10 points
  • Maîtrise fragile : 20 points
  • Maîtrise satisfaisante : 25 points
  • Très bonne maîtrise : 30 points

Candidats individuels

L'examen comporte deux épreuves écrites obligatoires.

  • L’épreuve écrite de français d’une heure permet d’évaluer les connaissances et compétences qui sont sollicitées comme outils de pensée, de communication, d’expression et de travail, notée sur 120 points ;
  • L’épreuve écrite de mathématiques d’une heure permet d’évaluer les compétences travaillées en mathématiques : chercher, modéliser, représenter, calculer, raisonner et communiquer, notée sur 120 points.

Pour tous les candidats (scolaires et individuels)

Une épreuve orale de 20 minutes qui repose sur un entretien avec le jury et prend appui sur un dossier préparé par le candidat, notée sur 160 points.

Le dossier repose soit sur l’expérience professionnelle du candidat, soit sur l’un des parcours  éducatif qu’il a suivis (parcours avenir, parcours citoyen, parcours d’éducation artistique et culturelle, parcours éducatif de santé), notamment à l’occasion d’un ou plusieurs stages.
Ce dossier comporte entre cinq et dix pages. Sa rédaction implique l’usage des technologies de l’information et de la communication (TIC).