La scolarisation des élèves en situation de handicap

Le droit à l'éducation pour tous les enfants est un droit fondamental. L'École inclusive vise à assurer une scolarisation de qualité pour tous les élèves de la maternelle au lycée.

Inclure tous les élèves dans les apprentissages

La loi du 11 février 2005 a permis une augmentation significative de la scolarisation des enfants en situation de handicap en  milieu ordinaire, avec ou sans l’appui d’une aide humaine, ou avec le bénéfice d’une Unité Localisée pour l’Inclusion Scolaire (Ulis).
L’article L. 111-1 du code de  l’éducation affirme que le service public de l’éducation veille à l’inclusion scolaire de tous les enfants sans aucune  distinction. Il consacre ainsi une approche nouvelle : quels que soient les besoins particuliers de l’élève, c’est à  l’école de s’assurer que l’environnement est adapté à sa scolarité.

Quelques chiffres

Dans l’Hérault, on note une augmentation quantitative indéniable du nombre d’élèves en situation de handicap scolarisés dans les établissements scolaires : +32% entre 2017 et 2020. Ainsi, en 2020/2021, il y avait :

  • 9 432 élèves en situation de handicap scolarisés : (+11%)* dont 4 748 dans le 1er degré et 4 634 dans le 2nd degré ;
  • 1 747 élèves bénéficient du dispositif Ulis 1er ou 2nd degré ; (+5%)*
  • 5 937 élèves sont accompagnés par une aide humaine ; (+16%)*
  • 1 301 élèves sont accueillis dans les Unités d’enseignement des établissements du médicosocial IME ou ITEP. (+2%)*

*par rapport à 2019/2020

Les Unités d’Enseignement des établissements du médicosocial

Afin de favoriser l’inclusion des élèves en milieu ordinaire, le département de l’Hérault dispose de 15 unités d’enseignement externalisées du médicosocial implantées dans des établissements scolaires, dont trois sont des unités d’enseignement en maternelle autisme (Mauguio, Grabels et Sauvian) et une unité en élémentaire autisme à Frontignan.

 

Des personnels mieux formés pour accompagner les élèves

Une offre de formation riche et variée

Sur l'année, 22 journées de formation relative à l’inclusion scolaire des élèves en situation de handicap sont déployées au niveau académique. Au-delà, des formations en présentiel, des formations à distance sont également  proposées.
Des formations inter-catégorielles regroupant des enseignants du 1er et du 2nd degré et des personnels de vie scolaire, mais aussi des Accompagnants d’Élèves en Situation de Handicap (AESH) ont favorisé les coopérations interprofessionnelles des acteurs et le partage de références communes.
Des stages d’école ou d’établissement permettent de former les équipes pédagogiques impliquées dans la scolarisation des élèves en situation de handicap. Enfin, la professeure ressource autisme accompagne aussi les enseignants du département impliqués dans la scolarisation d’élèves porteur d'un Trouble du Spectre Autistique (TSA). Elle contribue également à des formations spécifiques sur l’autisme.

Une équipe d’Enseignants Référents (ERSH) renforcée

Quatre nouveaux postes ont été créés à la rentrée 2020. Il y en a 4 de plus à la rentrée 2021. Cela permettra plus de disponibilité pour les familles et les équipes pédagogiques.
Ainsi, 43 enseignants référents handicap (ERSH) assurent le maillage départemental en étant les interlocuteurs privilégiés de toutes les parties prenantes du projet personnalisé de scolarisation de l’élève en situation de handicap.

FOCUS
Formation de 1200 enseignants sur les Troubles du Neuro-Développement (TND)
L’École inclusive réinterroge les pratiques et les postures professionnelles. L’Inspection de l’Éducation nationale ASH a piloté une formation dédiée aux Troubles du Neuro-Développement (TND) pour tous les enseignants de maternelle. Cette journée s’est articulée autour de deux axes fondamentaux : la pédagogie et l’apport de connaissances scientifiques. Les enseignants ont bénéficié d’un parcours de formation hybride présentant des outils et des méthodes concrètes à mettre en œuvre dans leur classe ainsi que de l’éclairage du Professeur Amaria BADGHDADLI, cheffe du service de pédopsychiatrie au CHU de Montpellier. Cette Conférence, qui a rencontré un franc succès, témoigne du solide partenariat qui lie l’Éducation nationale et ses partenaires.  À la rentrée 2021, une formation similaire mais adaptée, sera proposée à tous les enseignants des écoles élémentaires.