Medias scolaires, prêts pour l’aventure ?

Le média scolaire permet de vivre l’expérience journalistique et d’acquérir des connaissances et des compétences en éducation aux médias et à l’information

Implanter un media scolaire dans son établissement : pourquoi ? Pour quoi ? Comment ?

Le média scolaire est un dispositif pédagogique très riche qui permet aux élèves de vivre l’expérience journalistique et d’acquérir connaissances et compétences en matière d’éducation aux médias et à l’information (recherche d’information, maîtrise des circuits de l’information, validité et fiabilité des sources, droit de publication, connaissance du monde médiatique), mais aussi des compétences transversales (expression orale et écrite, sociales, autonomie, initiative, confiance en soi, engagement et  esprit critique, ouverture culturelle et créativité), et enfin, des compétences et connaissances disciplinaires (français, EMC, sciences, technologie, langues, etc..).

D’autres informations pour les enseignants (lien vers PPA)Les élèves eux-mêmes peuvent prendre l’initiative de créer un média scolaire, particulièrement au lycée. En exerçant une activité de publication, ils apprennent la responsabilité de l'auteur et le contexte juridique qui encadre la liberté d'expression. L'éducation aux médias contribue ainsi à leur donner des compétences pour exercer leur liberté d'expression en toute responsabilité et également leur liberté d'information.

Pour les lycéens : Plus d’information ?

Consulter les recommandations du Ministère

Consultez le guide du CLEMI 

Ce guide, destiné à l'accompagnement de médias lycéens, contient bien entendu des indications et conseils parfaitement utiles au collège ou même pour aider les élèves en primaire !  Il propose des conseils pour bien débuter, bien organiser le travail collaboratif et animer l'équipe, définir l'identité du média d'après son public cible, parvenir à une écriture claire pour ce public. On écrit, on parle pour être lu, écouté, regardé.

Les questions de droits sont abordées, autant le droit de publication et le dépôt pédagogique que la responsabilité de publication, particulièrement dans le cas de médias numériques hébergés sur un site d'établissement. Le droit à l'image et les droits d'auteur, mais aussi les limites de la liberté d'expression, la liberté d'opinion, les délits de presse...

A SAVOIR : l’article 41 de la loi n° 2017-86 du 27 janvier 2017 relative à l'égalité et à la citoyenneté :

I. L'avant-dernier alinéa de l'article 6 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse est complété par deux phrases ainsi rédigées :
« Par dérogation, un mineur âgé de seize ans révolus peut être nommé directeur ou codirecteur de la publication de tout journal ou écrit périodique réalisé bénévolement, sans préjudice de l'application de la loi n° 49-956 du 16 juillet 1949 sur les publications destinées à la jeunesse. La responsabilité des parents d'un mineur âgé de seize ans révolus nommé directeur ou codirecteur de publication ne peut être engagée, sur le fondement de l'article 1242 du code civil, que si celui-ci a commis un fait de nature à engager sa propre responsabilité civile dans les conditions prévues par la présente loi. »

II.- Le quatrième alinéa de l'article 93-2 de la loi n° 82-652 du 29 juillet 1982 sur la communication    audiovisuelle est complété par deux phrases ainsi rédigées :
« Par dérogation, un mineur âgé de seize ans révolus peut être nommé directeur ou codirecteur de la publication réalisée bénévolement. La responsabilité des parents d'un mineur âgé de seize ans révolus nommé directeur ou codirecteur de publication ne peut être engagée, sur le fondement de l'article 1242 du code civil, que si celui-ci a commis un fait de nature à engager sa propre responsabilité civile dans les conditions prévues par la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse.»

La déléguée académique à la vie lycéenne (davlc@ac-montpellier.fr ), le délégué académique à l’éducation aux médias et à l’information (daemi@ac-montpellier.fr ), coordonnateur du Centre de liaison de l'enseignement et des médias d'information (Clemi) et l'association Jets d'encre peuvent être sollicités pour accompagner les élèves, en favorisant la formation par les pairs. Des ressources sont également mises à disposition sur les sites du Clemi, de l'association Jets d'encre et de l'Observatoire des pratiques de presse lycéenne. Ce dernier peut être saisi à titre consultatif en cas de litige, par l'intermédiaire de son site. L'association Jets d'encre, fédérant les journalistes jeunes, délivre la carte de presse jeune à tous les journalistes lycéens désireux d'inscrire leur pratique dans le cadre de la charte déontologique des journalistes jeunes.

Enfin, les journaux lycéens imprimés doivent observer le dépôt pédagogique du Clemi (circulaire n° 91-051 du 6 mars 1991 modifiée par la circulaire n° 2002-026 du 1er février 2002 relative aux publications réalisées par les élèves dans les lycées), les autres médias lycéens sont également invités à se faire connaître auprès de ce dernier:  https://www.education.gouv.fr/bo/16/Hebdo33/MENE1625031C.htm

La participation à un média scolaire est toujours une expérience forte et enrichissante.

Vous n’êtes pas seuls ? Aucune raison d'hésiter ! 

Voir aussi :

CONSTRUIRE UN PROJET EMI AVEC UN MEDIA, ORGANISER UNE RENCONTRE DANS UN EPLE

LES MEDIAS ENGAGES EN EMI

CARTE DES MEDIAS SCOLAIRES