Signature d'une convention avec le Conseil départemental d’accès au droit (CDAD)

Une convention a été signée entre la Direction des services départementaux de l’Éducation nationale et le Conseil Départemental d’Accès au Droit. De nombreuses actions vont être menées dans tout le département.

Le directeur académique a signé le 01 décembre 2021 une convention entre la Direction des services départementaux de l’Éducation nationale (DSDEN) et le Conseil départemental d’accès au droit (CDAD). "Nous scellons ainsi un partenariat avec des actions à l’échelle de tout le département. C’est un projet ambitieux et d’équité territoriale, pour tous nos élèves" pouvait se féliciter le directeur académique. De son côté Monsieur Yves Gallego, président du CDAD expliquait que "Le palais de justice s’ouvre. Il met à disposition du CDAD ses locaux pour qu’il accomplisse ses missions. Ainsi, nous permettons l’accès au droit à un public jeune, voire mineur, c’est un peu une particularité locale."

Plusieurs actions ont été construites entres les deux partenaires  sont prévues :

  • Participation à différentes audiences
  • Interventions dans les établissements
  • Projection de films, représentation
  • Reconstitution de procès fictif

Sylvie Bos, inspectrice de l’information et de l’orientation explique que "des étudiants de l'université de Narbonne interviendrons sur certaines actions dans le cadre de la cordée de la réussite, intitulée "question justice". Des élèves de lycée partent d’un procès en cours pour travailler l’argumentaire des différentes parties."

Monsieur le Directeur Académique souhaite que ce travail concret soit restitué, en fin d’année scolaire, dans la salle des assises de Lozère.

Cette convention est un outil supplémentaire à relier aux campus connectés qui viennent de voir le jour dans notre département (à Mende et Florac). L'inspecteur d'académie explique que "Derrière ce partenariat, il y a deux notions clés : citoyenneté et projet d’avenir. Dans un premier temps, nous souhaitons que les jeunes acquièrent un ensemble de connaissances afin qu’ils se situent dans la société et vis-à-vis de la justice. D’autre part, nous souhaitons que les élèves dès la 5e ou la 4e, se projettent sur le post-bac avec la possibilité d'accéder à des carrières de haut niveau. C’est l’un des enjeux de ce département."