Métiers du sport et de l'animation

Les métiers et diplômes du sport

La fonction d’éducateur sportif est une profession réglementée soumise à différentes obligations et formalités précisées par le Code du sport. Ainsi, Tout éducateur sportif désirant enseigner, animer, encadrer ou entraîner une activité physique ou sportive (APS) contre rémunération, doit selon l’article L212-1 du Code du sport : 
« être titulaire d'un diplôme, titre à finalité professionnelle ou certificat de qualification professionnelle : 

  1. Garantissant la compétence de son titulaire en matière de sécurité des pratiquants et des tiers dans l'activité considérée ; 
  2. Et enregistré au répertoire national des certifications professionnelles dans les conditions prévues à l'article L. 6113-5 du code du travail.

En outre l’éducateur sportif doit se déclarer auprès de son lieu d’exercice (www.eaps.gouv.fr).
Cette déclaration conduit, lorsque l’ensemble des conditions nécessaires sont réunies, à la délivrance d’une carte professionnelle. 

Les diplômes délivrés le ministère des Sports :

  • CPJEPS
  • BPJEPS
  • DEJEPS
  • DESJEPS

Vous pouvez trouver toutes les informations relatives à ces diplômes et à leur mise en œuvre : 

 

Les métiers et diplômes de l'animation socio-culturelle et socio-éducative

Ils se trouvent essentiellement :

  • dans le secteur associatif;
  • dans la fonction publique d’état, territoriale (filière de l’animation socio-culturelle) ou hospitalière;
  • dans le secteur privé, notamment les structures de tourisme social (VVF, Campings, Structures de Vacances...) et le secteur des EPHAD (notamment pour le BPJEPS Animation Sociale).


Dans tous les secteurs d’emploi, le titulaire d’un diplôme de l’animation peut exercer les fonctions :

  • d’assistant animateur (BAPAAT)
  • d'animateur de terrain (CPJEPS)
  • d’animateur généraliste ou spécialisé (BPJEPS)
  • d’animateur coordonnateur (BPJEPS, DEJEPS)
  • de directeur de structure (BPJEPS LTP, ou BPJEPS plus module complémentaire uniquement pour les centres de vacances ou de loisirs, DEJEPS, pour les petites structures, DESJEPS)
  • de concepteur de projet, d’agent de développement (DESJEPS )

Le titulaire d’un de ces diplômes de l’animation peut intervenir dans des structures telles que les centres de loisirs, centre de vacances, toutes les fédérations et associations d’éducation populaire, les collectivités territoriales, les maisons de retraite, les structures de vacances.
Il peut intervenir sur des activités précises ou sur un territoire ou sur une thématique définie par l’employeur.
Il peut travailler avec tout public : enfants, jeunes, adultes, personnes âgées, publics fragilisés.


Dans les fonctions publiques

Au sein du Ministère chargé des sports existe le corps de Conseiller d’Éducation Populaire et de Jeunesse (CEPJ). Le recrutement se fait par concours national.
Pour en savoir plus, rendez vous sur le site du Ministère chargé des sports.

La Fonction publique territoriale propose de nombreux postes (assistant d’animation ou animateur territorial) au sein des mairies ou communautés de communes.
On trouve aussi des postes d’animateurs dans les hôpitaux et les maisons de retraite.

Le BAFD

1) Les conditions d’inscription en formation BAFD

Pour s’inscrire à un cycle de formation conduisant à la délivrance du BAFD, il faut :

  • être âgé de 18 ans au moins le premier jour de la session de formation générale
  • être titulaire du BAFA

ou

  • d’un diplôme, titre ou certificat de qualification permettant d’exercer les fonctions d’animation en accueils collectifs de mineurs dont la liste est fixée par arrêté du ministre chargé de la jeunesse (article 2 de l’arrêté du 09 février 2007), et justifier, pendant la période de deux ans précédant la demande d'inscription, de deux expériences d'animation d'une durée totale d'au moins vingt-huit jours, dont une au moins en accueils collectifs de mineurs déclarés.

Précision : les textes ne précisent pas la durée de cette expérience obligatoire en ACCEM (14 jours semblent cependant être un minimum recommandé).

ou

  • d’une dérogation (article 29 de l’arrêté du 15 juillet 2015) qui peut être accordée aux candidats âgés de plus dix-huit ans et qui justifient pendant la période de deux ans précédant la demande d'inscription de deux expériences d'animation d'une durée totale d'au moins vingt-huit jours, dont une au moins en accueils collectifs de mineurs déclarés.

Cette autorisation est accordée par le DRAJES (Délégué Régional à la Jeunesse, à l’Engagement et au Sport) pour une durée maximum d’un an.
 

Attention : il revient au demandeur d’apporter les preuves de ses diplômes et expériences par tous moyens (attestations d‘expériences en ACCEM/fiches complémentaires).

Pour s'inscrire au BAFD:    http://www.jeunes.gouv.fr/bafa-bafd

Procédure:
Etape 1 : vous vous inscrivez sur le site
Etape 2 : vous téléchargez les justificatifs liés aux conditions
Etape 3 : vous recevez un numéro d’identifiant indispensable à votre inscription
Etape 4 : avec ce numéro, vous pouvez vous inscrire auprès d’un organisme de formation habilité en région ou en France.

 

2) Les informations relatives à la formation BAFD

Les informations sont disponibles sur le site du ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports : https://www.jeunes.gouv.fr/-BAFA-BAFD.

LES OBJECTIFS DE LA FORMATION

La formation au BAFD a pour objectif de préparer aux cinq fonctions suivantes :

  • Elaborer et mettre en œuvre avec son équipe d’animation, dans le respect du cadre réglementaire des accueils collectifs de mineurs, un projet pédagogique en cohérence avec le projet éducatif et prenant notamment en compte l’accueil de mineurs atteints de troubles de la santé ou porteurs de handicaps ;
  • Situer son engagement dans le contexte social, culturel et éducatif ;
  • Coordonner et assurer la formation de l’équipe d’animation ;
  •  Diriger les personnels et assurer la gestion de l’accueil ;
  •  Développer les partenariats et la communication.

Elle doit permettre d’accompagner le directeur vers le développement d’aptitudes lui permettant de transmettre et de faire partager les valeurs de la République, notamment la laïcité.

LES ETAPES DE LA FORMATION

La formation doit impérativement être effectuée en quatre étapes et dans l’ordre suivant :

1.  Une session de formation générale d’une durée de 9 jours effectifs consécutifs. La validation de la session de formation générale confère la qualité de directeur stagiaire.

Il ne peut s’écouler plus de dix-huit mois entre la fin de la session de la formation générale et le début du premier stage pratique, sous peine de perdre le bénéfice de la validation de ladite session et le statut de stagiaire. Sur demande motivée (effectuée sur votre espace personnel du site http://www.jeunes.gouv.fr/bafa-bafd), la DRAJES du lieu de résidence du demandeur peut déroger à ce délai qui sera prolongé d’un an maximum.

2.  Un premier stage pratique accompli en situation de directeur ou d’adjoint de direction en séjours de vacances, en accueils de scoutisme ou un accueil de loisirs régulièrement déclaré.

NB : il n’est plus possible d’effectuer un stage au sein d’un accueil de jeunes, d’un séjour sportif ou d’un séjour court.

Ce stage est effectué sur le territoire national, avec une durée minimale de 14 jours effectifs en deux parties au plus. La durée minimale d’une période de stage est de 4 jours.

Il peut se dérouler dans un accueil de loisirs périscolaire dans la limite de 6 jours effectifs (ou 12 demies journées).

Une journée effective comprend au moins 6 heures, elle peut être scindée en ½ journée :

  • d’au moins 3 heures consécutives en accueils de loisirs, accueil de scoutisme ou séjours de vacances.
  • d’au moins 3 heures qui peuvent être non-consécutives en accueil périscolaire (exemple : matin, pause méridienne). Pour les mercredis, les heures peuvent être non consécutives, seulement si la déclaration est périscolaire.

3.  Une session de perfectionnement d’une durée de 6 jours effectifs qui se déroule en continu ou en discontinu, en deux parties au plus sur une période n’excédant pas un mois.

4.  Un deuxième stage pratique d’une durée d’au moins 14 jours en 2 parties au plus (période minimale de stage de 4 jours) accompli en situation de direction avec deux animateurs minimum.

Il n’est pas possible d’effectuer plus de 6 jours de stage dans un accueil périscolaire (exemple : 6 jours en accueil périscolaire + 8 jours en accueil de loisirs/séjour de vacances).

    Quelques précisions:

    • Pour les accueils de loisirs ou de scoutisme, le stage pratique doit comprendre 14 jours ouvrables ; pour les séjours de vacances, il faut au moins 14 jours entre le début et la fin du séjour de date à date en deux séjours au plus.
    • Les journées de préparation et les temps de réunions ne sont pas comptabilisés.
    • Il n’est pas possible de diriger une session de formation pour faire valoir un stage pratique
    • Les stages pratiques doivent être effectués sur le territoire national.

    LES DELAIS

    • Le stagiaire dispose d’un délai de quatre ans pour accomplir sa formation.
    • Ce délai est impératif sous peine de perdre le bénéfice des différentes sessions. Il commence à courir à partir du premier jour de la session de formation générale.
    •  Il  est possible de solliciter une prorogation auprès du DRAJES du lieu de résidence, d’un an maximum, en motivant sa demande.

    NB : L’arrêté du 9 juin 2021 portant diverses mesure relatives aux titres et diplômes permettant d’exercer les fonctions d’animation et de direction dans les ACM pendant la crise sanitaire née de l’épidémie de covid19 a prorogé d’un an la durée totale de la formation au BAFD pour les formations arrivant à leur terme entre le 23 mars 2020 et le 31 décembre 2021.
    Ces modifications sont d’ores et déjà intégrées dans l’application dématérialisée, directement dans les dossiers des candidats.

     

    3) Le dépôt du bilan de formation, les conseils de rédaction, le passage en jury


    Le dépôt du bilan sur l’application dématérialisée

    A la fin de la formation, il faut rédiger un bilan de formation à déposer sur son espace personnel sur l’application dématérialisée https://www.jeunes.gouv.fr/-BAFA-BAFD-, dans l’emplacement prévu à cet effet, dans un délai d’un an au plus à compter du dernier jour du deuxième stage pratique.

    NB : il n‘est plus nécessaire d’envoyer son bilan en version papier ; le dépôt en version numérique suffit.

    La DRAJES valide alors ce bilan et la mention « favorable pour passer en jury » apparaît sur l’espace personnel des candidats.

    NB : en raison de la crise sanitaire, l’arrêté du 9 juin 2021 précité proroge d’une année le délai de remise du bilan pour les candidats devant adresser leur bilan de formation entre le 23 mars 2020 et 31 décembre 2021.

    Le passage en jury

    Le jury peut vous convoquer en vue d’un entretien (composé d’au moins deux membres) de 30 minutes maximum. L’entretien n’est pas systématique. Au vu de la proposition du jury, le DRAJES vous déclare reçu, ajourné ou refusé.

    • Le candidat reçu obtient l’autorisation d’exercer pour une durée de cinq ans renouvelable
    • En cas de décision d’ajournement, le DRAJES informe que le candidat qu’il dispose d’un délai de douze mois pour recommencer intégralement la ou les étapes du cursus qui sont précisées et/ou transmettre un nouveau bilan de formation

    Ce délai est prorogé d’une année par l’arrêté du 9 juin pour les candidats ajournés entre le 23 mars 2020 et le 31 décembre 2021.

    • Si un refus est prononcé, le stagiaire perd le bénéfice de l’ensemble de la formation.

    La liste des admis est publiée sur le site internet après la réunion du jury plénier. Les candidats ajournés ou refusés reçoivent une notification individuelle motivée par courrier.

    Le droit à exercer

    L’autorisation d’exercer est valable pour une durée de 5 ans dans les accueils de moins de 80 jours et de moins de 80 mineurs. Pour les accueils de plus de 80 jours et de plus de 80 mineurs et dans le cadre des PEDT, une dérogation pour exercer peut être accordée aux titulaires du BAFD par le SDJES du lieu de déclaration de l’accueil de mineurs.
    Le statut de stagiaire BAFD permet aussi d’exercer les mêmes prérogatives de direction que le titulaire dans les accueils de moins de 80 jours et de moins de 80 mineurs.

    Quelques conseils du jury régional Occitanie

    • procéder par écrit à une évaluation personnelle sur la base des 5 fonctions de direction, en référence au projet de formation.
    • ne pas se contenter de rappeler ce qui a été appris au cours des sessions théoriques, ni de décrire ce qui a été fait au cours des stages pratiques. Ce n’est pas un rapport d’activités. Il faut en revanche mettre en évidence son évolution au cours de la formation, sa progression dans l’exercice des fonctions de direction en montrant que l’on sait mettre en relation les apports théoriques et leurs traductions pratiques.
    • s’appuyer sur des exemples significatifs et ne pas se contenter de dire comment on a agi, mais surtout pourquoi et quelle analyse est portée sur l’action.
    • faire apparaître une évaluation des acquis, voire des manques et éventuellement les souhaits de formation ultérieure.
    • ne joindre des annexes que si elles font l’objet d’un choix ciblé et qu’elles éclairent et illustrent la démarche de formation (proscrire les locaux, les listes complètes des menus, les attestations ou témoignages de tiers, coupures de presse…). Par contre, il est par exemple pertinent de joindre les projets pédagogiques conçus avec les équipes.
    • s’exprimer par écrit de façon simple, claire, argumentée et suffisamment correcte sur le plan de l’orthographe et de la grammaire (des relectures sont vivement conseillées).

    Le jury estime enfin que pour démontrer sa capacité à exercer l’ensemble des fonctions d’un directeur d’accueil collectif de mineurs, un document dactylographié de 15 pages (hors annexes) paraît être un minimum.

     

    4) Les résultats du jury et la récupération du diplôme

    • Publication de la liste des admis : les résultats sont consultables à la rubrique "inscription à un examen et résultats de jurys"
    •  La récupération de son diplôme (parchemin)

    Retrait des brevets directement à la DRAJES Occitanie, site de TOULOUSE, au moins 3 semaines après la date du jury (sur présentation d'une pièce d'identité):

    5 rue du pont Montaudran ; 2ème étage, service BAFD (de 9h30 à 12h00 et de 14h à 17h00).


    Sinon, adresser à la DRAJES (même adresse – site de Toulouse) une enveloppe de format A4 (21 x 29.7), affranchie et libellée à son adresse, en spécifiant dans le courrier, la date de la session d'obtention du BAFD. Le brevet est alors retourné par voie postale.
    La réussite au BAFD figure également sur l’espace personnel du candidat dans l’application dématérialisée sur le site http://www.jeunes.gouv.fr/bafa-bafd (possibilité de faire une copie-écran).

     

    5) Le Renouvellement d’Autorisation d’Exercer (RAE) les fonctions de directeur au delà des 5 ans

    L'obtention du BAFD donne l'autorisation d'exercer la fonction de directeur pour une durée de cinq années à compter de la date de délivrance du brevet. L’autorisation est renouvelée, à la demande de l’usager par le DRAJES du lieu de résidence, avant l'échéance de validité du brevet et sur production de justificatifs d'exercice au cours des 5 années de validité du brevet :

    • soit des fonctions de directeur ou d'adjoint de direction pendant une durée minimale de 28 jours
    • soit des fonctions de formateur pendant une durée de 6 jours minimum dans une session de formation générale, d’approfondissement, de qualification ou de perfectionnement.

    Si l'une de ces deux conditions n’est pas remplie, l'autorisation peut être renouvelée après validation d'une nouvelle session de perfectionnement.

    Avant l’expiration du délai de 5 ans, il faut donc faire la demande de renouvellement via le site internet http://www.jeunes.gouv.fr/bafa-bafd (bas de la page d’accueil,« inscription à un nouveau cursus »).
    Par dérogation, le DRAJES peut proroger d’une année non renouvelable l’autorisation d’exercer les fonctions de directeur sur demande motivée.

    NB : en raison de la crise sanitaire, le décret du 9 juin 2021 proroge l’autorisation d’exercer les fonctions de directeur en accueils collectifs de mineurs pour une durée d’une année, pour les brevets arrivés à échéance entre le 23 mars 2020 et le 31 décembre 2021.