La Prévention de l'illettrisme

Les enquêtes les plus récentes, nationales (CEDRE, JDC) et internationales (PISA, PIRLS), soulignent les difficultés rencontrées par une partie importante des élèves français à maîtriser les compétences de base en littératie. Mêmes si elles suivent des protocoles différents et embrassent des publics scolaires et non scolaires, de grandes tendances se dessinent :

  • notre système éducatif ne parvient pas à outiller suffisamment tous les élèves pour manipuler correctement les différentes modalités de réception de l'écrit en lecture compréhension ;
  • les garçons sont plus souvent en difficulté de lecture que les filles (PIRLS, CEDRE, JDC)
  • les élèves plus éloignés du milieu scolaire sont également plus fragiles (cf également sur ce sujet PISA et l'analyse du CNESCO) et se retrouvent parfois en situation d'illettrisme.

Ces résultats inquiétants nous invitent à élargir le champ de réflexion à tous les langages, et à tous les domaines de la vie quotidienne, à appréhender la maîtrise de la langue dans la globalité du socle, mieux encore dans la perspective élargie de l'acquisition de compétences en littératie pour permettre aux jeunes d'acquérir à l'école des compétences mobiles, c'est-à-dire transférables, en dehors de l'école, dans toutes les situations de la vie quotidienne qui nécessitent un recours à l'écrit, et plus largement dans notre environnement où l'écrit est omniprésent.
La lutte contre l'illettrisme commence dans la classe de tous les jours, dans toutes les situations d'apprentissage, concerne toutes les disciplines de l'école maternelle au lycée professionnel, général et technologique.
La mission "maîtrise de la langue et prévention de l'illettrisme", en cohérence avec les directives nationales, suppose un pilotage interdegré relié à la maîtrise de la langue et propose des ressources en ligne :

  • un kit contre l'illettrisme : ce kit pédagogique composé de huit fiches téléchargeables qui permettent d'analyser les résultats transmis à la suite des Journées Défense et Citoyenneté (JDC) et de travailler avec les élèves en situation d'illettrisme.
  • Sur le PPA, la mission dépose régulièrement des fiches pédagogiques visant à mieux prévenir le décrochage de tous les élèves en grande difficulté langagière


La mission académique apporte sa contribution dans plusieurs actions en direction des élèves en fragilité langagière :

  • au lycée Léonard de Vinci, à Montpellier, en collaboration avec le CASNAV, des élèves allophones ou en grande fragilité langagière peuvent suivre une formation professionnelle et acquérir les mécanismes de base du français : en fin d’année, ils passent l'examen du DELF scolaire (diplôme d'études en langue française). Ce dispositif pilote est apprécié par ces jeunes qui progressent rapidement à la fois dans leur formation et dans l'apprentissage de la langue.
  • Depuis la rentrée 2018, la mission collabore au projet européen SIRIUS en direction des étudiants allophones et des migrants, dont la première Table-ronde s'est tenue le vendredi 15 juin 2018, à l'université Paul Valéry à Montpellier.

La prévention de l’illettrisme n’est effective qu’à travers un travail partenarial fin.
 

 

 

En savoir plus

Mettre à jour : novembre 2021

A l’annonce du confinement de mars 2020, le projet « Petit Poucet Numérique » a été lancé par la Mission MLDPI, les Délégués des préfets et les responsables des Centres de Ressources départementaux.