Enseignement supérieur

Partager cet article

Les instituts et les écoles supérieures de la région académique Occitanie

La région Occitanie comprend de nombreux instituts, écoles d’ingénieurs ou encore écoles supérieures spécialisées.

L’Institut d’études politique Sciences Politiques Toulouse

Créé en 1948, Sciences Po Toulouse est l'un des 10 Instituts d’Études Politiques de France. Etablissement public administratif d'enseignement supérieur, il est membre de la Conférence des grandes écoles (CGE) et du Réseau ScPo qui organise le Concours communs d'entrée en 1ère année (avec 6 autres IEP de région : Aix, Saint-Germain- en-Laye, Lille, Lyon, Rennes et Strasbourg).

Consultez le site internet de Sciences Po Toulouse 

 

 

Le conservatoire national des arts et métiers (CNAM)

 

Fondé en 1794, le Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) est un grand établissement d’enseignement supérieur sous la tutelle du ministère en charge de l’Enseignement supérieur et de la recherche. Organisé en réseau, il constitue un formidable outil au service du développement des actifs (salariés et demandeurs d’emploi), des entreprises, des territoires et de l’emploi. Ses formations sont développées en étroite collaboration avec les entreprises et les organisations professionnelles afin de répondre au mieux à leurs besoins et à ceux de leurs salariés.

    Le Cnam remplit trois grandes missions :

    • La formation professionnelle supérieure tout au long de la vie : pour développer les compétences des salariés et demandeurs d’emploi et servir la performance des entreprises
    • La diffusion de la culture scientifique et technique : pour transmettre à tous le goût de l’innovation
    • La recherche appliquée : pour favoriser la compétitivité des entreprises

    Il dispose d’un centre régional de formation à Montpellier et Toulouse. En région Occitanie, le conservatoire offre des formations dans les domaines : informatique, numérique, immobilier, bâtiment et travaux publics, management et fonctions supports de l’entreprise, commerce et entrepreneuriat, emploi et formation, économie de la santé.

    Consultez le site du CNAM Occitanie

     

     

    L’Institut national des sciences et techniques nucléaires (INSTN)

     

    Cette école d'application de la filière nucléaire française est administré par le CEA, sous double tutelle du MESRI et de celui en charge de l’économie, implantée à Marcoule.
    L’INSTN délivre des enseignements et des formations portant sur les sciences et les techniques mises en œuvre dans les domaines de l’énergie nucléaire, de ses applications industrielles et médicales et des systèmes énergétiques bas carbone.

    Consulter la page dédiée à l’unité d'enseignement de Marcoule

     

     

    L’Institut agronomique méditerranée de Montpellier (IAMM-CIHEAM)

     

    L’Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier est un des quatre instituts du Centre International de Hautes Etudes Agronomiques Méditerranéennes (CIHEAM), organisation intergouvernementale créée en 1962.
    L’IAMM est accrédité pour délivrer le diplôme français de Master au sein de 5 parcours. La scolarité à l’IAMM comprend la deuxième année du cycle de Master (M2) ainsi qu’un cycle de Master of Science (Bac+6). Les étudiants recrutés sont de niveau minimum Bac+4. Les parcours de formation font une large place aux enseignements méthodologiques et pratiques, avec notamment une période de stage de 6 mois en fin de M2.

    Consultez le site de l’IAMM

     

     

    Les instituts et écoles d’ingénieurs

     

    L’Institut national polytechnique de Toulouse (INP Toulouse)

    Institué en 1969, l’INP Toulouse fédère six écoles d'ingénieurs, dont les formations sont fortement adossées aux laboratoires de recherche de l’établissement, et une classe préparatoire intégrée.

    Consultez le site de l’INP Toulouse 

     

    La Prépa des INP est une formation de deux ans sur contrôle continu à l'issue de laquelle il est possible d’intégrer sans concours l'une des 35 écoles d'ingénieurs publiques du Groupe INP.

    Les 6 écoles d’ingénieurs de l’INP Toulouse sont :

     

    • 3 écoles internes fondatrices :

    L’École nationale supérieure d’électrotechnique, d’électronique, d’informatique, d’hydraulique et des télécommunications (INP-ENSEEIHT)

     

    L’École nationale supérieure des ingénieurs en arts chimiques et technologiques (INP-ENSIACET)

    L’École nationale supérieure agronomique de Toulouse (INP-ENSAT)

     

    • 3 écoles associées :

    L’École nationale d’ingénieurs de Tarbes (INP-ENIT)

    L’École d’ingénieurs de Purpan (INP-PURPAN)

    L’École nationale de la météorologie (INP-ENM)

     

     

     

    L’École nationale supérieure de chimie de Montpellier (ENSCM)

    Héritière de la longue et riche tradition de la Chimie à Montpellier, l’École Nationale Supérieure de Chimie de Montpellier propose une formation d’ingénieurs-chimistes préparant aux métiers de la production, de la recherche, du management dans les domaines de la chimie fine et de la santé, de la chimie des matériaux, de l’environnement et du développement durable.

    Consultez le site de l’ENSCM

     

     

    L’Institut national des sciences appliquées Toulouse (INSA Toulouse)

    Créé en 1963, cette école d’ingénieurs propose un modèle de formation en adéquation avec les attentes des entreprises. Les spécialités proposées à partir de la quatrième année couvrent un vaste champ : l’automatique et électronique, le génie biologique, le génie civil, le génie des procédés et environnement, génie mécanique, génie physique, informatique et réseaux et mathématiques appliquées. L’INSA Toulouse participe également à 8 laboratoires de recherche.

    Consultez le site de l’INSA Toulouse 

     

     

    Les Instituts Mines Telecom

    (Sous tutelle du ministère de l'économie, des finances et de la relance)

     

    L’École nationale supérieure des mines d’Alès (IMT Mines Alès)

    Créée en 1843 à Alès, IMT Mines Alès s'y est développée et s'est adaptée aux évolutions du monde industriel et de la société. Fondée pour former des cadres pour l'industrie minière, elle est maintenant une grande école d'ingénieurs pluridisciplinaire.

    Membre de l'Institut Mines-Télécom, de l’Institut Carnot M.I.N.E.S et de la Conférence des Grandes Écoles, l’IMT Mines Alès est habilité à délivrer un diplôme d’ingénieur généraliste en formation initiale et continue et à délivrer trois diplômes d’ingénieurs spécialisés par la voie de l'apprentissage (« informatique et réseaux », « conception et management de la construction » et « mécatronique »). L’école propose aussi deux mastères spécialisés (« sécurité industrielle et environnement » et « exploitation et environnement miniers ») et trois masters (« bio-ingénierie », en partenariat avec l'Université de Montpellier, « Bio-ingénierie », en partenariat avec l'Université, et "communication et technologie numérique" en co-habilitation avec le CELSA).

    Consulter le site de l’École des mines d’Alès 

    L’École nationale supérieure des mines d’Albi (IMT Mines Albi)

    L'École nationale supérieure des Mines d'Albi-Carmaux fait partie de l’Institut Mines-Télécom et est aussi membre associé de l'Université fédérale de Toulouse Midi-Pyrénées et partenaire de très nombreuses institutions et universités en France et à l'international.

    IMT Mines Albi propose une palette de formations diplômantes : diplôme d'ingénieur généraliste par la voie étudiante ou en alternance, diplôme de master ou de mastère, diplôme de docteur

    Consultez le site de l’École des mines d’Albi 

     

     

    L’Institut Agro (Montpellier SupAgro)

    (Sous tutelle du ministère de l’Agriculture et de l’alimentation)

    Créée en 1848 et installée à Montpellier depuis 1872, Montpellier SupAgro est la grande école historique d’un site reconnu comme pôle scientifique de premier rang mondial en agronomie, alimentation et environnement. L’établissement propose un large éventail de cursus d’ingénieurs, licences professionnelles, masters, mastères, doctorat, et autres diplômes tels que le diplôme national d’œnologue.

    Consultez le site de l’institut Agro 

     

     

    L’Institut supérieur de l’aéronautique et de l’espace (ISAE - SUPAERO)

    (Sous tutelle du ministère des armées)

    L’Institut supérieur de l’aéronautique et de l’espace a été créé en octobre 2017 par le rapprochement de l’ENSICA et de SUPAERO. Il dispense un enseignement supérieur ayant pour objet la formation d’ingénieurs hautement qualifiés dans les domaines aéronautique et spatial et les domaines connexes. Il dispense également des enseignements de spécialisation, de perfectionnement et de mise à jour des connaissances et des formations doctorales. L’ISAE SUPAERO conduit des travaux de recherche scientifique et de développement technologique dans le cadre d’une politique d’information scientifique et technique.

    Consultez le site de l’ISAE SUPAERO 

     

     

    L’École nationale de l’aviation civile (ENAC)

    (Sous tutelle du ministère de la transition écologique)

    L’ENAC forme à la quasi-totalité des métiers des domaines de l’aéronautique et du transport aérien. Elle accompagne ainsi les besoins de formation de l’ensemble des acteurs publics (autorités de l’aviation civile, services de contrôle aérien, etc.) et privés (avionneurs, motoristes, équipementiers, aéroports, compagnies aériennes, etc.) de ces domaines en France, en Europe et dans le monde. Les diplômes correspondant aux métiers auxquels forme l’ENAC varient du baccalauréat + 1 année jusqu’au baccalauréat + 8 années.

    Son campus siège est à Toulouse et le Centre ENAC dispose d’un campus à Montpellier ainsi que de centres de formation au pilotage en Occitanie (Carcassonne, Muret) et hors Occitanie (Biscarosse, Grenoble, Saint-Yan et Melun).

    Consultez le site de l’ENAC

     

     

    AgroParisTech – centre de Montpellier

    (Sous tutelle ministère del’agriculture et de l’alimentation)

    Etablissement supérieur important dans les sciences du vivant, AgroParisTech conduit deux missions fondamentales : la formation d’ingénieurs au cœur d’un dispositif étendu à d’autres cursus académiques et "professionnalisant" (articulé en réseaux régionaux ou thématiques bâtis avec de nombreux partenaires) et la production et la diffusion de connaissances (recherche et développement - en partenariat avec les grands organismes de recherche et les principaux centres techniques professionnels pertinents).

    Parmi ces 8 centres, le Centre de Montpellier est dédié à la formation et à la recherche sur les écosystèmes tropicaux, la géo-information et l’eau. Il est constitué de trois collectifs d’enseignement et de recherche : Groupe Eau, Unité de Formation et de Recherche de Gestion de l’environnement (GE), Groupe Territoires, Environnement, Télédétection et Information Spatiale (TETIS).

    Consultez la page du site AgroParisTech dédiée au centre de Montpellier

     

     

     

    L’Ecole nationale vétérinaire de Toulouse (ENVT)

    (Sous tutelle du ministère de l’agriculture et de l’alimentation)

    Créée en 1825, l’ENVT est la plus ancienne des grandes écoles toulousaines. Elle est membre de l’EPCS Agreenium (Institut Agronomique Vétérinaire et Forestier de France) et associée à l’UFTMiP

    Consultez le site de l’ENVT 

     

     

     

    L’École nationale supérieure de formation de l’enseignement agricole (ENSFEA) de Toulouse

    (Sous tutelle du ministère de l’agriculture et de l’alimentation)

     

    L’École Nationale Supérieure de Formation de l’Enseignement Agricole de Toulouse est un établissement public d’enseignement supérieur agricole qui est associé à l’UFTMiP.

    Créée en 1963, l’École a pour mission principale la formation initiale et continue des enseignants et des conseillers principaux d’éducation de l’enseignement technique agricole. Elle est accréditée à délivrer le diplôme de master « Métiers de l’Enseignement, de l’Éducation et de la Formation » dans l’enseignement agricole (MEEF) et le diplôme de Master « Ingénierie de la Formation et des Systèmes d’emplois » (IFSE).

    L’ENSFEA conduit des actions de recherche, d’innovation et d’ingénierie pour l’enseignement agricole en s’inscrivant dans un réseau d’organismes de recherche et d’établissements d’enseignement supérieur. L’École accompagne par son expertise et la production de ressources pédagogiques les évolutions et les innovations de l’enseignement technique agricole.

    Consultez le site de l’ENSFEA

     

     

     

    Les Ecoles supérieures d’art, d’architecture et de culture, instituts et autres structures sous tutelle du ministère de la culture

     

    Les Écoles nationales supérieures d’architecture (ENSA) de Toulouse et de Montpellier

    L’ENSA de Toulouse

    L’ENSA de Toulouse est membre associé de l’UFTMiP et Toulouse Tech (pôle de formation en ingénierie de l’UFTMiP). Elle propose un double parcours architecte / ingénieur et une préparation au concours d'Architecte Urbaniste de l'Etat.

    Consultez le site de l’ENSA Toulouse

    L’ENSA de Montpellier

    L’ENSA de Montpellier propose six domaines d’études : Architecture et milieu, Métropoles du Sud, Art et architecture, Ici et maintenant, Habiter, Situations.

    Consultez le site de l’ENSA Montpellier 

     

     

    L’Institut supérieur des Arts de Toulouse (IsdaT)

    L’IsadT résulte du regroupement en 2011 de l’école supérieure des beaux-arts de Toulouse et du centre d’études supérieures musique et danse (CESMD).

    Dédié à l’art, au design, au design graphique, à la musique et à la danse, chaque spécialité donne lieu à des enseignements et à des diplômes spécifiques et peut faire naître, selon les cursus, des projets de collaborations.

    Consultez le site de l’Isadt 

     

     

    L’École supérieure d’art et de design (ESAD) des Pyrénées

    L’ESAD des Pyrénées est née de la réunion des écoles d'art de Pau (École supérieure des arts et de la communication) et de Tarbes (École supérieure d'art et céramique)

    Elle forme des auteurs et des créateurs dans les domaines de l’art, de la culture, de la création visuelle et de la communication. L’enseignement y est dispensé par des artistes et designers actifs dans le milieu professionnel et par des enseignants théoriciens titulaires d’un doctorat ou en cours de thèse.

    L’ÉSAD délivre des diplômes nationaux d’arts plastiques reconnus dans le réseau européen de l’enseignement supérieur (Diplôme national d’art, Diplôme national supérieur d’expression plastique)

    Consultez le site de l’ESAD 

     

     

    L’École supérieure des Beaux-Arts de Nîmes

    Elle forme aux métiers de l’art et de la création et délivre deux diplômes : le diplôme national supérieur d’expression plastique (BAC + 5), conférant grade de master 2 et le diplôme national d’arts (BAC + 3), conférant grade de licence.

    Consultez le site de l’Ecole supérieure des Beaux-Arts de Nîmes

     

     

     

     


    Partager cet article
    • Imprimer
    • Réduire / Agrandir

    Cartographie des DSDEN de l'académie

    Cartographie des DSDEN de l'académie